Vernissage de l’exposition :

Laurent Mareschal « Impossible Translations »(solo)

Conservateur : Yona Fisher

Laurent Marshall (né en 1975) est un artiste français qui au travers de son art souhaite traiter des divers aspects sociaux et politiques qui sont caractéristiques d’Israël en 2011.

Le point de départ de réflexion de l’exposition était le sens que chaque traduction est par nature incomplète, et toutes les traductions sont en fait des transitions (transposition) de différentes formes. L’idée de la traduction et de la transition est une métaphore pour parler de la relation fragile et complexe qui exige un dialogue entre les personnes, entre époux et entre les différentes cultures et langues. L’exposition est parrainée par l’Institut français, l’ambassade française.

Jeunes artistes Israélien dans les années 70

L’exposition aborde « l’avant-garde » dans les années 70, de certaines  œuvres des plus éminents artistes avant-gardistes qui ont travaillé à cette période. Elle sera présentée en deux parties : la première partie débutera  en Juin prochain et la seconde partie en Octobre 2011. Chaque partie présentera différents artistes et les tendances de cette période.

Depuis le mois de Juin sont exposées 80 oeuvres d’artistes Deganit Brest, Getter Tamar, Moshe Gershoni, Michael Druks, Pinchas Cohen Gan, Gabi Lavi, Michal Neeman et Motti Mizrachi. Chaque artiste sera présenté dans son propre espace sous forme de mini-exposition, chacun dans sa spécificité, ciblant  sa vision personnelle, connus ou moins connus, exercant encore son activité  ou pas, respectant son épanouissement personnel replacé dans le contexte du moment.

L’exposition est censée évoquer, entre autres choses, leurs motivations, leurs composantes ainsi que des liens vers l’iconographie de cette période. L’exposition sera composée d’oeuvres de  galeries et de collections privées.

Parallèlement à ces expositions, il sera présentée au Musée des oeuvres de deux  jeunes artistes  peuvant être classés artistes avant-gardistes de notre temps. Il s’agit pour les deux de leur première exposition muséale en solo:

Yonatan Vinitsky – roi cruel

Yonatan est un artiste israélien (né en 1980) qui a étudié et travaillé à Londres. C’est un artiste qui travaille entre autre avec la vidéo et la sculpture. Ses oeuvres explore les problèmes de mémoire, de temps, de lieu et de croyance. Dans ses œuvres, il utilise des matériaux inhabituels, des images ou des inventions diverses afin de remettre en question les différences de temps entre le moment de la création et le temps d’exposition, ainsi que entre les événements passés et le présent. L’exposition «Le roi cruel»  est un agrégat de différentes sortes de travaux. Derrière l’aspect fini des travaux associés à la tradition de l’art et la modernité (tels que dessin, peinture, sculpture et gravure) se  cache une complexité tendant à créer des liens entre les choses. Chaque œuvre est une transformation de l’initial tout en visant  à assurer une  fidélité à cette source. Vinitsky convertit toutes ces choses, sans hiérarchie : il s’approprie et utilise les modifications et les corrections apportées à ces dernière.

Vinitsky s’explique sur la visibilité des choses de façon passionnante,  sur leur origine et leur représentation, leur copie, le cliché que cela représente, l’admiration, l’intention et le choix, le statut de l’œuvre, le rôle de l’artiste, la création artistique – les éléments du monde de l’art.

Trois nouvelles expositions au Musée d’Art d’Ashdod

Jours d’ouverture du Musée : lun, mer, jeu: 10h00-16h00, Dim: 10h00-20h00, Ven – Sam: 10 heures et demie-13h30

Le dimanche, le musée est  fermé aux visiteurs ainsi que les veilles de fêtes et les  jours fériés. www.ashdodartmuseum.org.il

Ashdod Museum of Art, Monart Center, Derech Eretz, 8e Rue, Ashdod Tel: 08-8545180

Laisser un commentaire