Chers ami(e)s

Cette semaine, l’arrivée de nombreuses personnalités du monde politique et des affaires en Israël témoigne de l’importance de la relation entre la France et Israël. Une relation qui passe par des échanges et des rencontres permettant de lutter efficacement contre la délégitimation d’Israël. Je suis convaincue que la meilleure façon de vaincre les préjugés véhiculés par des reportages tel qu’un ‘œil sur la Planète’ consiste à multiplier ce type de rencontres qui sont bonnes pour Israël.

Ce jeudi 27 octobre, j’ai participé aux côtés des maires de villes françaises, jumelées avec des villes israéliennes, à une réunion organisée au Collège Académique de Netanya dans le cadre des Assises de la Coopération décentralisée.

Ecoutant la maire de Netanya, Mme Myriam YKAR FAYERBERG expliquer à quel point les liens entre sa ville et la France étaient de nature quasi familiale, je me suis réjouie de cet attachement entre nos deux pays.

Je considère qu’il est essentiel de renforcer les partenariats entre les municipalités françaises et israéliennes.

A ce titre, j’ai distribué aux maires de France le projet culturel : ‘LES PASSERELLES ENTRE LES PEUPLES / PROJET CULTUREL DES VILLES JUMELLES’ dont le but est de créer un espace artistique francophone destiné à promouvoir et à valoriser la culture et les artistes francophones en Israël. Mon objectif est d’obtenir des financements des collectivités locales françaises pour faire aboutir très concrètement ce projet soutenu et imaginé par des artistes réunis au sein de notre comité culture.

J’ai également rencontré des francophones venus assister  à l’ouverture du colloque d’étude  ’12 clés pour le 21 e Siècle’ organisé par mon amie Claude Grundman Brightman, directrice du développement francophone.

La conférence d’ouverture de ce cycle d’étude a été donnée par le professeur Tobie Nathan sur le thème passionnant : ‘La nouvelle interprétation des rêves’ devant une salle comble.

L’occasion de constater combien les français sont attachés à ce type d’événements culturels et intellectuels.

En tant que vice présidente de l’association des amis français du campus francophone de Netanya, je tiens encore ici à saluer le travail réalisé pour, et par, les francophones de Netanya.

Ce vendredi, je me suis rendue sur le campus de Mikvé Israël, pour rencontrer la directrice et de le proviseur de l’établissement.

Nous avons évoqué les enjeux importants de ce lycée et les moyens de développer l’enseignement de l’hébreu dans les classes francophones. Et ce, afin de permettre une meilleure intégration des ‘olim Hadashim’ dans la société israélienne.

J’ai ensuite visité l’école française Marc Chagall, à Tel Aviv, où j’ai été reçue par le directeur P. Zarka. J’ai découvert un établissement en pleine mutation où les multimédias et l’enseignement de l’hébreu et de l’anglais représentent des priorités.

Je travaillerai en coopération avec l’AEFE, les ministres de l’éducation français et israéliens, et l’ambassade, pour renforcer l’enseignement de l’hébreu dans les écoles françaises afin d’assurer une pleine intégration aux enfants scolarisés dans des écoles françaises en Israël.

Des passerelles doivent être établies entre les écoles françaises et israéliennes.

Dimanche 30 octobre je serai à Jérusalem pour un brunch à domicile avec des femmes.

Lundi 31, j’ai été invitée par le président du Forum Francophone des Affaires, et patron de la Bred, à accompagner la délégation réunie autour de Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, ministre de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, présente en Israël pour de nombreuses rencontres à haut niveau.

Une rencontre avec la communauté française d’Israël sera organisée à l’institut Culturel de Tel Aviv, où j’aurai l’occasion de vous rencontrer.

Lundi soir 31 octobre, je donnerai une conférence à l’espace francophone d’Ashdod, où je vous attends nombreux. (27/3 Aorgim – Ezor Taassia)

Mardi, avec la ministre, nous aurons l’honneur de nous entretenir avec  le président de l’Etat Shimon Peres.

Je conclurai mon voyage par une visite du lycée ‘oulpena’ pour fille Givat Washington, dans lequel de nombreuses franco israéliennes passent leur bac français avec succès.

Ces différents rendez-vous sont essentiels afin d’être la plus efficace pour répondre concrètement à vos attentes.

Pour tous et toutes celles qui souhaitent me rencontrer, ou rejoindre mon équipe de campagne prenez contact avec Caroll 054 462 94 29

 

Shabbat Shalom
Valérie Hoffenberg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.