Réduction d’impôts : nouveauté 2012Article Précédent
Comment trouver un emploi adapté à ses capacités?Article Suivant

Etre Tsniout et arborer un nouveau style !

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Etre Tsniout et arborer un nouveau style !
par Audelia B. le 14 déc, 2011 de Tsniout Mag

De nombreuses femmes témoignent parfois de leur lassitude face au reflet dans le miroir certes Tsanoua, mais parfois à la recherche d’un peu de tonus ! Il ne faut pas hésiter dans ce cas à faire appel à des personnes qui sont du métier.

L’hiver étant bien installer, autorisez vous de redonner du punch à votre style vestimentaire en respectant bien évidemment le cadre magnifique de la Halah’a (Loi Juive) ! Etre Tsniout et arborer un nouveau style : c’est non seulement bon pour le moral, mais cela permet de remettre les compteurs à zéro lorsque notre Tsniout nous excède.

Rafraîchir votre tête !

Vous portez le foulard, mais vous en avez assez de passer du temps à nouer, recouvrir ou étouffer votre cheveux ? Passez à la vitesse supérieure, nos magnifiques créatrices Tsniout en matière de chapeaux et bérets/bonnets mettent à notre service leur talent et leur artisanat ! Le temps d’un hiver optez pour les bonnets, casquettes et bérets chauds, qui certes protègent vos petites tètes des intempéries, mais de plus vous offriront la chance de remodeler votre visage ! La différence d’avec le foulard que l’on porte toute l’année, c’est que ( et je parle pour toutes celles qui portent leur foulard en hauteur, avec des superpositions ) votre visage sera allégé, et vous pourrez associer à des teintes neutres des tenues d’hiver telles que le noir, le gris, le camel, le choco…Demandez conseil à des créatrices visagistes, qui vous offriront des options diverses en fonction de votre budget, et de la morphologie de votre visage.

Il est également possible de consulter un rav : (mais ce thème sera le sujet d’un prochain article bh ») afin de savoir quoi faire, dans le cas ou, après plusieurs années de foulards, snoods et bonnets, vous décidez de changer de visage avec une perruque. Attention : il faut aussi prendre en considération que, même si l’essentiel est d’avoir la tête bien couverte, le choix de la perruque doit etre avant tout réflechi et d’ordre Halah’ique et pas seulement esthétique. J’ai un profond respect pour toutes les femmes Juives et de tout horizon, mais il faut honorer ses minhaguims (Traditions), sa descendance, et agir seulement sous l’égide avertie d’une autorité rabbinique qui donnera son aval. Petit conseil de shalom bayit : consultez évidemment votre conjoint, afin qu’il évite de croire que votre choix soudain de la perruque se manifeste par un désir de plaire (aux autres) plutôt que par motivation religieuse, profonde et personnelle.

Parenthèse fermée, si votre budget est « à l’aise » optez aussi pour des jeunes créateurs chapeliers, ou faites un tour dans les grandes enseignes pret-à-porter type : bon marché, Galeries Lafayettes, Harrods, Mashbir, etc…Pour toutes celles qui désirent avoir une gamme large et diverses : les braderies (elles sont nombreuses en hiver), les marchés, les foires remplies d’exposant sauront ravir porte-monnaie et minois.

Du tonus dans les dressings à tous prix !

Non non non …On ne fait pas une tete de cent pieds de long devant les fatidiques gardes robes mises et remises ! Pas toujours évident de gérer la bourse d’un foyer, de s’occuper de gérer le budget pour les enfants, le mari et les courses… Mais pas de panique, il n’est pas toujours obliger (et heureusement) de se ruiner pour se faire plaisir. A Jérusalem par exemple, il existe des magasins « outlets » qui proposent des fins de séries intéressantes à des prix tout petits (exemple : Canyon Lev Talpiot) ! Idem à Paris, et en Province, ou il faut apprendre à pousser les portes des boutiques « vintage » (si le mot friperie vous chagrine) et de  »fouiller »…Vous faire plaisir et pousser un vent d’air frais dans vos armoires ça n’est pas interdit ! Stoppez la parano, les gens ne sont pas toujours censés savoir ou vous dénichez la dernière merveille. Les jupes longues, les séries limitées, les boutiques « open budget » type H&M parfait pour ne pas trop se serrer la ceinture : n’hésitez plus ! Et puis, visiter une boutique ça ne veut pas forcément dire dépenser ! Pensez-y , faites du bien à votre esprit, et profitez en pour jouir d’une promenade.

On tape à toutes les portes !

Les tendances passent et reviennent, une Bat Israel restera fidèle à ses principes , mais pourra s’accorder des nouveaux imprimés (toujours dans le discret inutile de s’afficher, c’est le but opposé de la Tsniout). Des petites fleurs, des rayures, des jupes tubes et des tuniques, plutôt que la sempiternelle jupe parapluie. S’accorder un style bohème que jusqu’ici on avait jamais vraiment oser, et s’oter de l’esprit les « ca ne m’ira jamais », les « je suis trop grosse » ou « trop maigre »! Demandez à votre mari comment il vous imagine, si il existe un style précis qu’il aimerait vous voir porter. Feuilletez les blogs Tsniout, consultez les vendeuses et magasins Tsniout (en Israël je recommande les enseignes telles que Mekimi, Castro, Renuar dans certains cas). Pour la France : H&M, Maje, Camaieux pour les basiques, Mim et Jennifer pour certaines jupes et robes longues …bref, l’embarras du choix est là !

Redorer le blason féminin religieux, se sentir bien dans sa peau, c’est un bien-être qui aura de l’influence positive sur votre conjoint pour qui vous serez ravissante, une maman plus épanouie (car bien dans son corps), être belle et Tsniout c’est susciter de l’admiration à toutes celles qui ne sont pas (encore) religieuses et qui retiendront l’esthétique Tsniout attitude qui est la votre en s’en inspirant peut-être un jour…

 

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
ColisExpat
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël