Travailler depuis son domicile, quels sont les avantages fiscaux?Article Précédent
Le Trait d'Union fête Hanoucca !Article Suivant

Cinémathèque Ashdod : les films de la semaine….

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Cinémathèque Ashdod : les films de la semaine….

 

Lundi 26 Décembre 2011 à 19h00
Le cinéma israélien au XXIe siècle – Conférence de Nissim Dayan.

 

 

 

 

Lundi 26 Décembre 2011 à 20h00

« Footnote » (« Hearat shulayim ») : Sortie 30 Nov 2011. Un père, un fils, et l’étude du Talmud pour champ de bataille.

Film israélien de Joseph Cedar avec Shlomo Bar AbaLior AshkenaziAlisa RosenAlma Zak. (1 h 46.) hébreu

Synopsis et détails :

Les Shkolnik sont chercheurs de père en fils. Alors qu’Eliezer Shkolnik, professeur puriste et misanthrope a toujours joué de malchance, son fils Uriel est reconnu par ses pairs.
Jusqu’au jour où le père reçoit un appel : l’académie a décidé de lui remettre le prix le plus prestigieux de sa discipline. Son désir de reconnaissance éclate au grand jour.

Footnote : une note qui inspire

Pour justifier le choix du titre de son film, Joseph Cedar explique : « Mon film c’est un peu tout ça : une note de bas de page sur de petits enjeux. » Cette « footnote » est en effet, plus précisément, un complément d’information voire une anecdote qu’un chercheur talmudique (réputé pour son style sans fioriture) utilisait et aurait expliqué au réalisateur. Cette définition originale a inspiré Joseph Cedar.

Des hommes mais pas trop :

Même s’il s’agit d’un film principalement centré sur les hommes et sur leurs points de vue, le personnage de la mère, Yehudit (Aliza Rosen), est un élément essentiel du film puisque c’est elle qui déclenche toute l’intrigue.

Petit mais mondialement connu !

Le département du Talmud de l’Université Hébraïque, illustré tout au long du film, est le plus petit département de l’université mais il est connu dans le monde entier pour ses prises de décisions sans compromis et son attitude intransigeante à l’égard de la notion même d’erreur : « On m’a raconté des histoires sur ce département, ses rivalités ancestrales entre chercheurs, l’opiniâtreté épique dont certains font preuve », affirme Joseph Cedar avant de confier : « Je suis tombé amoureux de ces gens et ils sont devenus le cœur de mon film. »

La question de l’universalité

Le réalisateur Joseph Cedar aborde, à travers le portrait de deux générations (père et fils), la question de l’universalité et du particularisme culturel israélien : « Personnellement, j’ai tendance à travailler sur les spécificités culturelles, et j’espère que les spectateurs se reconnaîtront un peu dans cette histoire et se sentiront proches des personnages », avoue-t-il.

Une tragi-comédie israélienne

Footnote est une sorte de tragi-comédie : « Les spectateurs peuvent rire et sourire sans complexe, ne pas tout prendre au premier degré. Mais si l’on s’attache au fond, cette histoire peut être une tragédie », déclare Joseph Cedar.

Un film pas seulement « religieux »

Le film évoque à la fois le Talmud (recueil qui rassemble les textes exprimant la tradition orale de la Loi, en complément de la Torah qui est la Loi écrite), la philologie (science historique qui a pour objet la connaissance des civilisations passées) et ce que l’on appelle le Prix d’Israël qui est le prix le plus prestigieux que l’Etat d’Israël remet chaque année à des personnalités ou des organisations remarquées pour leur action dans des domaines artistiques, culturels ou scientifiques.

Un comédien hétéroclite

Lior Ashkenazi est un comédien très connu en Israël : il a notamment joué dans des films qui sont sortis sur les écrans français comme Tu marcheras sur l’eau (2004), The Bubble (2006) ou encore Hello Goodbye (2008) avec Gérard Depardieu et Fanny Ardant. Il a également reçu le Prix National du Meilleur Acteur pour sa prestation de Zaza, dans Mariage tardif de Dover Kosashvili en 2001. Grâce à Footnote, il a été récompensé d’un deuxième Prix du Meilleur Acteur à l’équivalent des Oscars israéliens.

Un Oscar ?

Quatrième long métrage de Joseph Cedar, le film israélien Footnote est nommé aux Oscars 2012 (84e édition) dans la catégorie du Meilleur Film en langue étrangère.

En compétition à Cannes

Footnote a été sélectionné dans la Compétition Officielle du Festival de Cannes 2011. 

 

 

 

 

_________________________________________________________________________________________

Mercredi 28 Décembre 2011 à 19h00
Les films de charme et de nostalgie de Woody Allen – Conférence par Yair Raveh

Mercredi 28 Décembre 2011 à 20h00
Midnight in Paris (USA 2011)

Réalisé par : Woody Allen
Date de sortie : 15 Juin 2011
Durée : 100 minutes

Casting : Adrien Brody, Marion Cotillard, Kathy Bates, Owen Wilson, Carla Bruni -Sarkozy

Les 41 films de Woody Allen traitent  de la relation que nous avons avec l’histoire, l’art, le plaisir et la vie elle-même. Cette comédie romantique, sélectionnée pour l’Ouverture du 64éme Festival de Cannes, nous raconte l’histoire de Gil (Owen Wilson), un auteur hollywoodien de passage à Paris avec sa future épouse (Rachel McAdams). Cette dernière se complaît dans la superficialité bourgeoise offerte par la capitale française tandis que Gil est beaucoup plus attiré par l’histoire culturelle de la ville qui a vu s’épanouir ses idoles artistiques. Chaque soir à partir de minuit, il va les rencontrer au cours de déambulations initiatiques dans le temps jusqu’à intégrer leur cercle et partager leur muse interprétée par Marion Cotillard. (Anglais, français, hébreu)

Projections Cinémathèque Ashdod, Matnas Bet Lavron, rue Nathan Elbaz 25
Renseignements et achat de billets Tél: 08-8555834  de 9:00 à 19 heures 30
prix de lancement en Novembre – Décembre
L’entrée : 25 ₪
Carte de 5 Films 100 ₪
Réduction de 20% pour les personnes âgées et les jeunes soldats
Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
ColisExpat
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël