Source Israël 7 du mardi 27 décembre 2011 – par Shraga Blum

En Europe, des gouvernements sont tombés récemment du fait des crises économiques accompagnées d’un taux de chômage avoisinants parfois les 20% de la population en âge de travailler. Mais en Israël, on a enregistré au mois d’octobre le taux de chômage le plus bas depuis 30 ans : 5%, ce qui est le taux le plus bas du monde concernant les pays développés !
Selon l’Office Central de la Statistique, 155.000 personnes étaient inscrites au chômage à la fin octobre, et ce, malgré les prévisions de l’OCDE et de la Banque d’Israël qui annonçaient tout de même une augmentation de 1% à 1,5%. Un taux de chômage de 5% se rapproche de ce qui est appelé « chômage naturel » dans lequel il s’agit essentiellement de personnes se trouvant entre deux emplois ou de personnes préférant ne pas travailler pour divers motifs. Aux Etats-Unis, le taux de chômage est à 8,6% et dans la « zone euro » il est de 10,3% en moyenne (29% en Espagne et 18% en Grèce !).
Le ministre des Finances Dr. Youval Steinitz s’est réjoui de cette nouvelle qu’il a attribuée « à la politique anticrise menée par le gouvernement », tout en espérant « pouvoir garder ce taux lors des prochains mois quand la crise en Europe aura atteint son apogée ». Steinitz a rappelé « que la clé de la réussite résidait dans le maintien de la rigueur budgétaire et dans l’encouragement aux investissements créateurs d’emplois ». Le ministre sait de quoi il parle puisque la Banque d’Israël a émis une prévision à la baisse pour la croissance en 2012, qui passerait à 2,8% au lieu des 3,2% annoncés initialement. Pour 2011, la croissance se situera autour de 4,8%. La récession qui se prépare dans la zone euro aura notamment pour effet de réduire les exportations israéliennes vers les pays de cette zone

Laisser un commentaire