Yom Hatsmaout : Journée nationale du barbecue Article Précédent
Le chef d’état-major et le ministre de la Défense marquent le Jour de l’Indépendance d’Israël Article Suivant

LA GUERRE D’ALGERIE, 50 ANS APRES

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
LA GUERRE D’ALGERIE, 50 ANS APRES

L’Ambassade de France et l’Institut français d’Israël ont le plaisir de vous annoncer 

LA GUERRE D’ALGERIE, 50 ANS APRES
« La guerre d’Algérie vue par les Algériens »
par Benjamin Stora et Renaud de Rochebrune

Le 1er mai à 19h30, à l’Institut français de Tel Aviv, Rothschild 7

Le 3 mai à 19h30, à l’Institut français de Haïfa, 6, Rue Eliahu Hakim

A Tel-Aviv uniquement, la rencontre sera précédée de la projection du documentaire

« Guerre d’Algérie, la déchirure »

En français

L’Ambassade de France et l’Institut français d’Israël reçoivent Benjamin Stora, le spécialiste français sur la guerre d’Algérie, et Renaud de Rochebrune, journaliste et écrivain, rédacteur en chef à l’hebdomadaire « Jeune Afrique », et auteur de « Les patrons sous l’occupation » (Odile Jacob, 1995).

La France commémore le cinquantenaire de la guerre d’Algérie, cette guerre qui n’avait pas de nom et que l’on nommait « les événements d’Algérie », le terme « guerre d’Algérie » n’a été adopté qu’en 1999.

Il est difficile de se souvenir de tous les épisodes qui ont conduit à la fin de la IVème République, depuis les massacres de Sétif jusqu’aux attentats de l’OAS, en passant par le FLN à la politique du Général de Gaulle et les harkis.

Benjamin Stora, historien et professeur universitaire, est l’auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Né en 1950, il a grandi dans la communauté juive de Constantine et a assisté à l’exil de ses parents. Il est marqué, malgré son jeune âge, par leur souffrance d’avoir dû quitter ce pays qu’ils croyaient être le leur. Il tente de restituer l’histoire du conflit à travers ses acteurs principaux, français comme algériens. Il rend également compte des acquis et des débats de la recherche historique la plus récente ainsi que les séquelles de la politique et de la mémoire qui subsistent encore. Son roman « La guerre d’Algérie vue par les Algériens, tome 1 », co-écrit avec Renaud de Rochebrune (Editions Denoël, 2011), tente de rapporter, à partir de toutes les sources possibles, un récit lisible par tous de cette guerre telle qu’elle a été vue, vécue et relatée par les Algériens, et en premier lieu par les militants et combattants indépendantistes.

Sa démarche ouvre le débat sur le présent et l’avenir de l’Algérie et de toute la région. Peut-on en tirer les leçons sur les conflits qui nous occupent aujourd’hui ?

 

Informations pratiques :

« La guerre d’Algérie vue par les Algériens » Par Benjamin Stora et Renaud de Rochebrune

 Le 1er mai à 19h30

En français, traduction simultanée en hébreu

Rencontre précédée de la projection à 17h du documentaire « Guerre d’Algérie, la déchirure »

En français

Institut français de Tel Aviv Rothschild 7

Réservation : 03-7968000

Entrée : 30 NIS

Le 3 mai à 19h30

Conférence uniquement, en français

Institut français de Haïfa 6, Rue Eliahu Hakim

Tél : 04-8312333

Entrée libre

Site de Benjamin Stora


 

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël