EDITO de l’édition n°151

L’election de François Hollande à la présidence de la République française a fait la une de la presse européenne et internationale. La majorité des médias étrangers insistent sur le fait, d’abord, que cette victoire est une page qui se tourne pour la France, et qu’elle va marquer, ensuite, un changement dans la politique européenne.
La presse allemande insiste sur l’incertitude qui enveloppe désormais les relations d’Angela Merkel avec la France, elle qui avait soutenu jusqu’au bout Nicolas Sarkozy. Outre-manche, on semble partagé sur l’issue de la présidentielle française. « Hollande triomphe face à la politique d’austérité de Sarkozy », »The Times ».
En Italie, « la France vire à gauche »-« Corriere della Sera ». En Espagne, « El Pais »: « la gauche européenne renaît ce 6 mai en France » et  la victoire du candidat socialiste « ouvre une nouvelle étape politique en France comme en Europe ». « Le Soir », journal belge francophone de référence, évoque « Hollande, le président attendu au tournant ». « Après l’épreuve de la conquête, celle du pouvoir.
Le vainqueur ne connaîtra pas d’état de grâce ». La presse néerlandaise a concentré ses attaques sur le président sortant. « L’ère Sarkozy est terminée ». Aux États-Unis, le « New York Times »: « la victoire de Hollande sera vue comme un défi à la vision dominante de l’Allemagne de l’austérité comme issue à la crise de l’euro ». En Russie, »Kommersant » estime que « les Français n’étaient pas contents du bilan du quinquennat de Sarkozy ».
En Iran: « Shargh’ »  titre sobrement : « Un socialiste à l’Élysée. » L’État hébreu regrettera Sarkozy, « président amical et pas trop exigeant », juge le quotidien israélien Haaretz. Du côté d’Alger, « El Watan » affirme que « les Français ont choisi la réconciliation à la peur, le vivre-ensemble à l’islamophobie », titrant avec « Hollande, l’autre visage de la France ».
Charles Benguigui

Laisser un commentaire