Les Musicales se produisent à Raanana !Article Précédent
« Les choristes » en projection privée à Tel AvivArticle Suivant

HALAKHOT CONCERNANT LE JEUNE DU 17 TAMOUZ

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
HALAKHOT CONCERNANT LE JEUNE DU 17 TAMOUZ

Halakhot pour les personnes qui sont totalement exemptées de jeûner le 17 Tamouz

Halakha N°1

Une femme qui a fait 2 fausses couches et qui est enceinte et dont le médecin déconseille de jeûner, car elle risque de perdre le bébé, mangera même le jour de Tichâ Béav.

Références : Rav Chalom Dov Beer Halevi Voulpa dans Daât Torah, Siman 617, Rav Ovadia Yossef dans H’azon Ovadia, Halakhot Taânit, pages 59 et 288 , et Yéhavé Daât, volume 1, Siman 35.

Halakha N°2

a) Même un malade sans danger,
b) un malade déjà guéri mais qui se sent encore faible,
c) les personnes âgées ou les personnes faibles,
d) les personnes dont le jeûne entraine des douleurs aux yeux et leur provoque une grande souffrance, mangeront le 17 Tamouz, et même si ils veulent jeûner, ils n’en n’ont pas le droit, car nos Sages n’ont pas décrété le jeûne en cas de faiblesse ou de maladie, mais il faudra manger en discrétion. Même les Ashkénazim autorisent de manger dans ces même cas..

Références : a,b,c,d,) : Rabbi Yossef Karo dans le Choul’han Aroukh, Siman 554, Saïf 5, Responsa Péné Yéhochouâ, Hélek Or Hahaïm, Siman 16, Rabbi Avraham Danzig dans Hayé Adam, Klal 133, Siman 6, Rouah Haïm, Ot 1, Rabbi Yaâkov Sofer, Ot 6 dans Kaf Hahaïm, Rav Ovadia Yossef dans H’azon Ovadia, lois des jeûnes, page 65, Rabbi Binyamin Houta dans Ki Ba Moëd Halakhot des jeûnes, page 10, Rabbi Israël Méïr Hacohen dans Biour Halakha au du Kovets sur le Rambam, Baït H’adach, Maguen Avraham, Elia Rabba dans le Siman 554, Saïf 5 du Choul’han Aroukh.

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël