Venez courir avec nous !Article Précédent
Une jeune fille juive orthodoxe et séduisante au Senat de l’Etat de New York ?Article Suivant

Les Prix des logements à la hausse ville par ville ! (1ère partie)

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Les Prix des logements à la hausse ville par ville ! (1ère partie)

La fin de la baisse des prix se confirme. Bien au contraire, une étude conjointe du journal économique The Marker et du site Yad 2, révèlent les indices d’augmentation des prix des logements en Israël, ville par ville, à la hausse.

Les logements de janvier à juin 2012

Dans la première moitié de l’année, de janvier à juin 2012, les prix des logements en Israël ont augmenté dans la plupart des villes. Après la baisse de fin 2011, l’idée que les prix ne peuvent plus baisser se confirme, les loyers étant chers, les jeunes couples sont devenus des acheteurs et la perspicacité des vendeurs qui ne voulaient pas baisser les prix, a eu le dessus. Tel-Aviv, Ramat Gan et Givatayim, par exemple, ont enregistré au cours de cette période une augmentation de 3% des prix des logements. Au total 26 villes sur 31, selon l’indice d’échantillon établi par PC World et le site Internet yad2, ont connu des hausses de prix ont eu lieu dans les six premiers mois de l’année.

L’indice d’augmentation des prix des logements ville par ville

Ces indices d’augmentation des prix, ville par ville, vont vous permettre d’avoir une vision d’ensemble du pays. Où les logements ont-il augmenté et où ont-ils baissé? Où faut-il acheter? Il convient de noter que l’indice se penche sur les prix des logementsdemandés et les cours de clôture.

La plus grosse augmentation des prix des logements ces six derniers mois revient à Carmiel, une ville en plein boom, avec 7,8%.
Viennent ensuite Nahariya et Raanana avec 5,6%.
Puis Haïfa avec 5,2% d’augmentation.

Mais encore , Hedera : +3.7%, Ramle : + 3.2%

Et sous la barre des 3% :

Modiin : +1.7%, Netanya : +1%, Jérusalem : +0.9%

Les quelques villes où les prix des logements sont à la baisse

Quelques villes relèvent en revanche des prix de logements à la baisse, parmi elles, le plus étonnant, et le plus intéressant sans doute, est Ramat Hasharon qui connait une baisse de -3.2%.
Kiryat Ata connaît également une baisse de 2,8% et Akko (Saint Jean d’Acre) connaît la plus grosse chute avec -3.4%. Une chute qui n’est pas de bon augure pour le développement de Saint Jean d’Acre, loin de faire partie des villes les plus attirantes en Israël.

Il convient d’étudier à présent, ce sera l’objet de notre 2e partie, le détail des prix des logements et les raisons de ces hausses, voire de ces quelques baisses.

« www.credit-Israel.com« 

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël