Le Maguen David Adom élève son niveau d'alerte dans le Sud d’IsraëlArticle Précédent
Pourquoi Israël échappe à la crise ?Article Suivant

LOIS CONCERNANT LES COUTUMES DE ROCH HACHANA

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
LOIS CONCERNANT LES COUTUMES DE ROCH HACHANA

 

Le couronnement de D.ieu

D’une façon ou d’une autre, chaque Juif participe à Roch Hachana ou à Yom Kippour. Ce n’est pas sans raison : la signification de ces jours est si profonde qu’elle atteint chaque âme juive quel que soit son niveau.

A Roch Hachana, (qui, littéralement, signifie la “tête de l’année”), D.ieu a achevé la création de ce monde en créant le premier homme, Adam. Et le premier geste d’Adam, lorsqu’il s’adressa à toutes les créatures, a été de Le proclamer Roi de l’univers en disant :

Venez, inclinons-nous, prosternons-nous, plions genou devant D.ieu notre Créateur” (Psaumes 95, 6).

C’est pour cela qu’à Roch Hachana, nous aussi nous proclamons la Royauté de D.ieu et notre engagement à Le servir. Comme au premier Roch Hachana où D.ieu créa le monde, chaque année, Il reconsidère Sa création, examine la qualité des liens par lesquels nous nous unissons à Lui et détermine la nature de Sa relation avec nous pour l’année qui commence

Le 1er et le 2 Tichri, jours de Roch Hachana il est interdit de travailler. Roch Hachana représente deux jours de jugement, Hachem juge tous les humains et détermine leur avenir pour l’année qui commence.

Halakha N°1

Le 1er jour de Roch Hachana, on allume des bougies. Avant d’allumer, la femme récite la bénédiction suivante :
« Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélèkh Haolam Achère Kidéchanou Bémitsvotav Vétsivanou Léhadlik Ner Chel Yom Tov.
Béni sois-Tu Hachem notre D.ieu, Roi du monde, qui nous a sanctifié par Ses commandements et nous a commandé d’allumer les lumières du Jour Bienfaisant.

Halakha N°2

Le deuxième soir, on allumera les bougies d’une flamme d’un feu déjà existant puisqu’il est interdit d’allumer une nouvelle flamme un jour de fête, il sera permis d’allumer les Nerot (veilleuses) du 2ème Yom Tov proche de la nuit et il n’y a pas d’obligation d’attendre après la sortie des étoiles ou la fin du 1er Yom Tov,
Chlah Hakadoch dans Péssah’im page 23, Éliyahou Rabba siman 488 Ot 7, Ki Bamoëd Siman 599 Saïf 4

La femme récite la bénédiction suivante :

Baroukh Ata Ado-naï Elo-hénou Mélèkh Haolam Achère Kidéchanou Bémitsvotav Vétsivanou Léhadlik Ner Chel Yom Tov.

Ceux qui récitent : Léhadlik Ner Chel Yom Hazikaron, peuvent le faire, mais Rav Ovadia Yossef Chlita rapporte plusieurs décisionnaires et il conseil qu’il est préférable de dire Léhadlik Ner Chel Yom Tov.
Béni sois-Tu Hachem notre D.ieu, Roi du monde, qui nous a sanctifié par Ses commandements et nous a commandé d’allumer les lumières du Jour Bienfaisant.

Références : Guémara Péssah’im 7b, Rambam Perek 5 Halakhot Chabbat Halakha 1, Yoré Déâ Siman 19, Responsa Yabiâ Omer Volume 2 Siman 16, Responsa Yabiâ Omer volume 9 or Hahaïm Siman 24 page 34, Responsa Yabiâ Omer volume 10 Siman 21 page 29, Yalkout Yossef Halakhot Chabbat page 159 et page 552, Chéérit Yossef volume 3 page 387.

Rav Chlomo ATLAN

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël