France : Les journées européennes du patrimoine sur le thème Article Précédent
Des tonnes de pommes et de miel: Tsahal est prêt pour Roch Hashana!Article Suivant

50% des Israéliens vivent en découvert permanent

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
50% des Israéliens vivent en découvert permanent

Plus d’un tiers des Israéliens ne pouvaient pas joindre les deux bouts et ont pris du retard sur leurs factures mensuelles en 2010, selon un rapport récemment publié par le Bureau central des statistiques. Quelque 35% des Israéliens ont déclaré avoir des difficultés économiques et être incapables de payer leurs factures de services publics, les impôts fonciers, les frais d’eau et les factures de téléphone, selon l’étude.

le rapport publié fait partie d’une plus vaste enquête annuelle exhaustive appelée « société en Israël n ° 5″ que le Bureau prévoit de sortir en octobre 2012.

Selon l’enquête, 52% des Israéliens sont constamment en découvert sur leurs comptes courants. Environ 20% des ménages interrogés ont dû se tourner vers l’Institut national d’assurance maladie et vers les organisations non gouvernementales pour aider à payer leurs dépenses. Dans de nombreux cas, les demandes de dons de bienfaisance et les indemnités étaient destinées à couvrir le coût de la nourriture et des médicaments.

Dans certains foyers de « faible statut-socio-économique, » , seuls 46% des ménages étaient en mesure de joindre les deux bouts, et 63% font face à ce que le rapport appelle une «menace contre la pauvreté», en raison de la précarité de leur situation financière. Dans les zones considérées comme à haut statut socio-économique, 9% des gens face à une « menace contre la pauvreté. »

Le rapport indique également que les personnes ayant des revenus plus élevés bénéficient d’une meilleure santé, avec le risque de problèmes de santé allant croissant chez les personnes à faible revenu. Le rapport montre que le nombre de personnes souffrant de problèmes de santé dans les communautés les moins riches est trois fois plus grand que dans les zones riches.

Les chiffres montrent qu’un ménage typique de classe socio-économique inférieure dépense en moyenne 11.821 NIS par mois alors que dans les classes supérieures, ce chiffre passe à 16.955 NIS. La famille moyenne israélienne dépense 12.755 NIS par mois.

Maayan Smadja – JSSNews

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël