postes à pourvoir immédiatement : agents de recouvrement !Article Précédent
Twitter deviendra-t-il un jour un vrai business ?Article Suivant

Cinéma :IBM, le géant de l’informatique et la Shoah

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Cinéma :IBM, le géant de l’informatique et la Shoah

Brad Pitt serait en train de développer un film adapté du livre non-fictionnel, IBM et l’Holocauste d’Edwin Black, devenu rapidement un best-seller dès sa parution en 2001.

L’auteur y dénonce les relations commerciales entre le géant de l’informatique et l’Allemagne nazie de 1933 à 1939. Thomas Watson, alors patron d’IBM, a conclu un accord avec le régime national-socialiste pour sortir, grâce aux fiches perforées, une liste du recensement de la population allemande et d’associer à chaque individu sa langue maternelle, sa religion, sa nationalité, sa profession permettant ainsi aux nazis de localiser très rapidement les juifs et de mener à leur extermination en Europe.

Si ce projet d’adaptation avait d’abord été prévu sur HBO sans avoir été annoncé officiellement, aujourd’hui Brad Pitt et Plan Bont quitté la chaîne câblée et chercherait un autre acquéreur pour un téléfilm ou un long-métrage cinématographique. L’acteur est également attaché au casting pour attirer des réalisateurs mais sans aucune garantie qu’il y reste lorsque le projet sera mis en route.

Description du livre : Le livre d’Edwin Black a fait la Une des quotidiens, en associant la grande multinationale américaine IBM, symbole de la mondialisation, au crime de masse le plus horrible du XXe siècle.

L’argument est simple : la technologie IBM des cartes perforées aurait permis aux nazis de saisir, de trier et d’analyser une masse d’information considérable, les dotant ainsi d’une efficacité redoutable dans l’organisation de la Solution finale. La logistique IBM, associée aux ambitions exterminatrices nazies, expliquerait l’ampleur du désastre.

L’ouvrage du journaliste américain, fils de survivants polonais de l’Holocauste, a le mérite de mettre au jour la froide rationalité du crime nazi.

Le mot de l’Editeur : Ce livre raconte l’histoire de la participation consciente d’IBM à l’Holocauste, et de sa complicité avec la machine de guerre nazie qui a fait plusieurs millions de victimes à travers toute l’Europe.

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël