Pas de ruée sur l’ immobilier !Article Précédent
Ashdod : Souccot au PortArticle Suivant

Elles guettent les terroristes et peuvent les cibler à distance

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Elles guettent les terroristes et peuvent les cibler à distance

Pour la sécurité d’Israël, les guetteuses ont un rôle indispensable. Ce sont elles qui surveillent les frontières du pays en scrutant le terrain à travers des caméras ultra-perfectionnées. En cas d’intrusion de terroristes à l’intérieur des frontières, les guetteuses ont pour rôle d’alerter les forces se trouvant sur le terrain.

Soldate du Corps de collecte de renseignements.

Quand nous arrivons dans leur base militaire, les soldates sont en entraînement. Depuis 3 jours, elles utilisent sur toutes les informations apprisent lors de leur formation afin de rafraichir leurs connaissances et surveiller au mieux la frontière. L’entraînement comprend des exercices physiques, des sessions de tirs et des révisions dans la salle de commande. C’est là que se trouvent les écrans à travers lesquelles les guetteuses contrôlent faits et gestes aux frontières.

Cette unité est composée exclusivement de femmes servent qui font partie du  Corps de collecte de renseignements.

La formation des guetteuses comprend : la collecte de renseignements par le biais des moyens d’observation existants, la mise en échec des tentatives d’attaques terroristes, l’assistance aux forces d’infanterie et véhiculées, la collecte de renseignements avant une opération dans la zone adéquate et production de rapports actualisés sur la situation de la zone observée, etc…

Les guetteuses réalisant un exercice de reconnaissance de terrain

Le Sergent R. Dunkelman, commandante des guetteuses de la frontière Israël-Ramallah se livre à nous.

Une guetteuse, qu’est-ce que c’est?

“Ces soldates sont en fait les “yeux des combattants”. Grâce à des caméras ultra perfectionnées, elles peuvent voir très loin, plus loin qu’eux. Dans la salle de commande elles passent 4 heures devant un écran, sans interruption.

Elles n’ont même pas le droit de se retourner. c’est à peine si elles peuvent cligner des yeux. Elles guettent les terroristes. Si un suspect est identifié, elles ne le perdent pas de vue et informent immédiatement les forces de Tsahal concernées sur le terrain qui ont pour mission de l’arrêter avant qu’il ne cause de dégâts.

Ces soldates ont aussi la possibilité d’utiliser le système “See-Shot” (un système d’armement qui peut être activé à distance) qui leur permet de tirer de loin après avoir reçu l’autorisation de leur commandante.

Le Sergent R. Dunkelman, commandante des guetteuses

 Quel genre de formation suivent-elles?

“Après avoir fini leurs classes, les soldates suivent une formation très intensive de 2 mois. Durant cette période, elles apprennent sur le bout des doigts la configuration d’un terrain et d’une caméra. Ce terrain ne doit pas avoir de secret pour elles. Le moindre grain de sable doit être pris en compte.”

Quelles sont à la fois les difficultés de ce rôle et ses satisfactions?

“Tout d’abord, beaucoup de responsabilités reposent sur nos épaules. Nous n’avons pas le droit à l’erreur. En repérant un terroriste et en permettant aux combattants de l’arrêter, nous sauvons, ensemble, des vies. Ces responsabilités sont alors à la fois pesantes mais aussi source de fierté. Nous passons de longues heures devant les écrans, sans bouger. Nous ne rentrons pas beaucoup à la maison et nous passons  très peu de temps avec nos famille. le rôle y oblige. Nos horaires ressemblent très fortement à celui d’un combattant.  Tout est très intensif. Mais la fierté que nous ressentons lors de l’arrêt d’un terroriste est indéfinissable. Je me sens utile, j’apporte vraiment mon aide au pays.”

Quelle est votre relation avec vos soldates?

“Elles sont ma deuxième famille. Je passe tellement de temps avec elles que je les connais par coeur. On se soutient les unes les autres dans les moments difficiles, lorsque la pression est élevée, que la famille nous manque ou tout simplement quand l’une d’entre nous a besoin qu’on la remplace lors de sa prochaine garde. On essaye à tout prix de faciliter la vie des unes des autres. Ce soutien est essentiel à la bonne réalisation de notre travail.”

http://tsahal.fr

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël