L’augmentation prévue de la TVA et la pression des acheteurs longtemps attentifs, a continué à accroître le niveau d’activité du marché du logement immobilier en Août. Les hausses de prix modérées pourraient être renforcées dans les mois à venir

Un réveil de l’immobilier inattendu

L’été très chaud ne se termine qu’à présent sur le marché immobilier résidentiel (et d’ici la fin du mois côté température). Les récents rapports mensuels du Bureau central des statistiques, qui renseigne le gouvernement, le ministère du Logement et le ministère des Finances, indiquent une augmentation spectaculaire des ventes dans tous les secteurs. Toutes les sources du gouvernement ont confirmé que sur le marché du logement, entre Septembre 2011 et Avril 2012, il y a eu un déclin dramatique dans la vente d’appartements, la plupart sur le marché de l’occasion. Mais les mêmes sources ont aussi mis en évidence que la tendance a changé progressivement pour atteindre un pic enregistré en juillet dernier.

Une baisse de l’offre sur le marché de l’immobilier

Les données du Bureau central des statistiques indiquent mi-août a poursuivi cette tendance avec une légère hausse des prix – une tendance compréhensible à la lumière du calme qui a prévalu jusqu’à tout récemment, et une diminution de plus de 2% du nombre de mises en chantier. Ces deux facteurs ont entraîné une baisse de l’offre d’appartements sur le marché immobilier de seconde main et, finalement, le stress des acheteurs qui ont constaté que les prix de l’immobilier ne pouvaient pas tomber de façon spectaculaire.

Prévisions pour l’ immobilier

Selon Ehud Meiri, président de l’expertise immobilière et économique du conseil Ehud Meiri & Co., le facteur qui influe le plus à la pression des acheteurs est l’augmentation du taux de 1% de la TVA au début de Septembre, qui a poussé les acheteurs à tout boucler en août. Selon lui des « hausses de prix très raisonnables attendues ont poussé beaucoup de ceux qui doivent prendre une décision immédiate pour acheter un appartement. Cette augmentation de la demande n’aurait pu contribuer à la baisse des prix. » On ne s’attend pas à de grosse baisse dans l’immédiat, pour le mois de septembre, quant à l’activité du marché immobilier de seconde main dont les prix profitent surtout de la pénurie de construction dans le Goush Dan, mais on ne connaît pas encore la façon dont les acteurs vont réagir aux nouvelles données de l’automne.

http://www.credit-israel.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.