Le navire finlandais Estelle, avec à bord des militants pro-palestiniens qui tentent de forcer le blocus de la bande de Gaza, a été arraisonné samedi matin par la marine israélienne, a indiqué une porte-parole militaire.

« Le bateau a été arraisonné ce matin, et il n’y a pas eu de violences », a affirmé à l’AFP cette porte-parole.

« Les soldats sont montés à bord et ont pris le contrôle du Estelle. Les passagers n’ont pas opposé de résistance », a-telle insisté>.

Auparavant, Victoria Strand, porte-parole du mouvement « Ship to Gaza Sweden (Un Bateau pour Gaza – Suède) », basée à Stockholm, avait affirmé que la marine israélienne avait « attaqué » le bateau

« Estelle est attaquée en ce moment, je viens de recevoir un message (des passagers du bateau) à l’instant par téléphone (…) Ils (les passagers) nous avaient dit auparavant qu’ils étaient suivis par des bâtiments militaires (israéliens) », avait précisé à l’AFP Mme Strand.

Photo/AFP. Le navire finlandais Estelle, le 16 octobre 2012 à Gavdos, au sud de la Crète.

Le navire était parti le 6 octobre de Naples (Italie) et avait été ravitaillé mardi dernier dans les eaux internationales au large de la Crète (Grèce).

Il transporte cinq députés européens : Ricardo Sixto Iglesias (Espagne), Sven Britton (Suède), Aksel Hagen (Norvège), Vangelis Diamandopoulos et Dimitris Kodelas (Grèce), ainsi que l’ancien député canadien Jim Manly.

L’ »Estelle », en provenance de Suède, était arrivée le 4 octobre à Naples après un tour d’Europe qui l’a conduit en Finlande, en France et en Espagne.

L’Estelle, une goélette à trois mats bâtie en 1922, transporte principalement des Occidentaux, mais aussi deux Israéliens selon les organisateurs. Il compte débarquer des fournitures scolaires et médicales et des matériaux de construction.

Le blocus terrestre, aérien et maritime de la bande de Gaza a été imposé au territoire palestinien en juin 2006 à la suite de la capture d’un soldat israélien, puis renforcé lors de la prise de contrôle par le Hamas.

En 2011, le rapport Palmer de l’ONU avait jugé « excessive » et déraisonnable cette intervention militaire, mais avait considéré comme étant légal le blocus imposé par Israël à la bande de Gaza.

Cette affaire avait provoqué une grave crise diplomatique entre la Turquie et Israël, autrefois alliés. Ankara a abaissé sa représentation diplomatique en Israël, suspendu la coopération militaire et expulsé l’ambassadeur de l’État hébreu.

AFP 20/10/2012 –

Le navire “Estelle” qui cherchait à atteindre la bande de Gaza en brisant le blocus imposé par Israël, a été intercepté sans aucune violence (comme aurait voulu le faire croire l’AFP) par la marine israélienne. Après plusieurs heures de navigation, celui-ci vient d’accoster ce samedi au port d’Ashdod.

Il y avait 30 “militants” à bord,dont 27 étrangers et trois israéliens. Une source militaire a confirmé l’arrivée du navire au port d’Ashdod, et a ajouté que suite à des recherches à bord du “Estelle” aucune fourniture humanitaire n’a pas été trouvée, et pourtant il avait été indiqué aux médias internationaux que la flottille avait pour objectif d’aider les palestiniens de Gaza.

Encore une provocation qui aurait pu être évitée …Netanyahou a ajouté : “Il n’y a pas de crise humanitaire à Gaza”.

Les navires de la marine ont intercepté ce matin le bateau, à 15 miles  de la côte de Gaza. Les “militants” étaient composés de Suédois, des membres du Parlement, passés et présents et des gauchistes comme Dror Feiler et Jonathan Shapiro.

Le navire a été encerclé par les forces israéliennes et les soldats sont montés à son bord avec des masques sur leurs visages .

L’armée israélienne a rapporté que la prise de contrôle du navire a été conforme à la décision de la direction politique et selon le droit international, et après avoir épuisé toutes les pistes, comme la voie diplomatique, pour empêcher le navire d’atteindre la côte de Gaza , les mesures nécessaires ont été prises sans violence. Les passagers ont reçu de la nourriture et de la boisson par l’armée israélienne.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a félicité les forces maritimes israéliennes et a déclaré que « les gens qui étaient sur le bateau ne sont pas venus pour une “crise humanitaire” à Gaza, et que l’objectif était de créer une provocation et calomnier Israël.” “Si c’étaient de vrais militants des droits de l’homme, ils seraient en route vers la Syrie.”

Laisser un commentaire