La revue de presse hebdomadaire de l'ambassade de France en IsraelArticle Précédent
Bac 2013 : tous les résultats, académie par académieArticle Suivant

Découvrez qui s’intéresse 
à vous sur le Net

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Découvrez qui s’intéresse 
à vous sur le Net
reseaux-sociaux-gaillard_paysage360Ils savent tout de vous et vous ne savez rien d’eux ! Apprenez à identifier 
les recruteurs ou les prospects qui ont consulté votre site ou votre profil.

Si tu veux savoir qui a consulté ton profil Facebook, clique sur ce lien !» En suivant cette injonction, des milliers d’utilisateurs du réseau social contribuent chaque jour à propager des spams sur le Net. Car il s’agit bien d’une arnaque : Facebook n’autorise pas la divulgation de cette information. Heureusement, tout le World Wide Web n’est pas verrouillé comme la forteresse de Zuckerberg.

Des solutions (gratuites ou payantes) permettent d’identifier les individus et les entreprises qui ont navigué sur votre site ou consulté vos profils sur les réseaux sociaux professionnels. Intéressant dans une démarche commerciale – pour repérer des prospects, par exemple – ou de réseautage : si vous êtes en quête d’un emploi, vous pourrez ainsi découvrir l’identité des personnes ayant regardé votre CV. Et maximiser vos chances de conclure une vente ou de décrocher un entretien d’embauche.

Sur votre site : utilisez un logiciel permettant
 de connaître l’entreprise 
qui a surfé sur vos pages

Le saviez-vous ? Lorsqu’un internaute consulte les pages de votre site, ses moindres clics sont enregistrés dans des journaux de bord très détaillés : les «weblogs». Conservés chez l’hébergeur, ces derniers constituent une mine d’informations. Plusieurs logiciels proposent d’en extraire les pépites. Gratuit, le service Google Analytics permet notamment de découvrir l’adresse IP des ordinateurs qui se sont connectés à votre site. Cette suite de chiffres les rattache en effet à un fournisseur d’accès (pour les particuliers) ou à un nom de domaine d’entreprise (pour les sociétés qui disposent d’un système informatique interne).

Afin de découvrir la liste des connexions par origine, il vous suffit de vous rendre dans la rubrique «Audience» de Google Analytics puis dans la sous-rubrique «Réseau». Après avoir cliqué sur «Fournisseur d’accès» dans la liste des connexions, vous verrez apparaître le détail de toutes les visites
 effectuées sur votre site en fonction de l’adresse IP utilisée. Une fois ce fichier téléchargé en format Excel, il suffira d’écarter les noms d’opérateurs (Orange, Free ou Numericable) pour ne garder que les visiteurs identifiables par leur raison sociale.

Outre l’adresse IP, les weblogs contiennent des informations détaillées sur chacune des connexions enregistrées : jour, heure, durée de la connexion, pages consultées, mots-clés utilisés, nom du moteur de recherche qui a servi d’intermédiaire… «Attention à ne pas s’égarer car ce sont des fichiers aussi riches que difficiles à utiliser, met en garde Yannick Delsahut, consultant pour Orsys et créateur de l’agence de marketing Web Goldstark. Sans une interface d’exploitation de données pour les décoder et les recouper avec des informations complémentaires, ils ne servent à rien !»

Pour faciliter le décryptage de ces fichiers, des solutions proposent d’en extraire les informations clés et de les présenter sous une forme compréhensible. Proposé
 en pack calibré en fonction du trafic sur votre site (de 49 euros par mois pour moins de 500 visites à 1.000 euros pour un trafic illimité et des options premium), le logiciel Getplus connecte ainsi les adresses IP de vos visiteurs à une base IP-Siren permettant d’identifier à coup sûr l’entreprise d’où s’est connectée la personne. Combinant les informations du registre national du commerce à celles contenues dans le weblog, le logiciel vous offre alors un rapport détaillé précisant, pour chaque visite, les mots-clés, le temps passé sur votre site, la ville d’origine…

Evelyne Platnic-Cohen, PDG de Booster Academy, un cabinet de formation aux techniques commerciales, utilise ce logiciel dans sa démarche de prospection. «Tous les matins, nous recevons un rapport détaillé sur environ 15% des personnes qui se sont connectées chez nous. En fonction de leur localisation, je transfère les informations à mes filiales de Lille, Bordeaux et Lyon, détaille-t-elle. Les renseignements fournis par Getplus ne génèrent que 10% des rendez-vous que nous prenons, mais nous affichons un taux de transformation très supérieur avec ces prospects.» Pour les entreprises de plus grande taille, l’offre Webleads Tracker complète ces rapports avec des informations de contact (notamment le numéro de téléphone) et un score évaluant, sur la base de la navigation sur votre site, l’intérêt porté à votre société.

Sur les réseaux 
sociaux professionnels : investissez dans les services payants de LinkedIn et Viadeo

Sur LinkedIn, l’option «Qui a consulté votre profil ?» vous permet de découvrir gratuitement une liste partielle des membres qui se sont rendus sur votre page au cours de la semaine écoulée. Pratique pour envoyer un petit e-mail au bon moment, sauf que certains visiteurs apparaissent en «anonyme»… Si vous souhaitez faire toute la lumière sur leur identité, il vous faudra passer en mode premium, ce qui signifie débourser au minimum 7,32 euros par mois. Sur Viadeo, la liste des membres ayant consulté votre profil est quant à elle strictement réservée aux membres payants (de 7,35 à 15 euros par mois, selon la durée d’engagement).

Dans les deux cas, en vous abonnant, vous aurez la possibilité d’entrer directement en contact avec ces membres, même s’ils ne font pas partie de votre réseau. Vous saurez aussi quels mots-clés ils ont utilisés pour arriver jusqu’à vous. Une information qui permet d’éviter d’éventuels quiproquos : inutile, en effet, de se ridiculiser en contactant un recruteur tombé sur vous en tapant le nom d’un vieux client que vous avez mentionné dans votre CV ! En cas de doute, une prise de contact permet de clarifier la situation, voire de vous servir de cette erreur pour rebondir.

En tout état de cause, inutile de jouer les naïfs en faisant comme si votre prise de contact résultait d’une coïncidence. «Il faut jouer cartes sur table. Envoyer un e-mail poli afin de savoir pourquoi la 
personne a consulté votre profil est encore la meilleure façon d’être fixé sur ses intentions, conseille François Cousin, consultant en gestion de carrière à l’Apec. Si c’est bien vous qu’on cherchait, tant mieux.

Sinon, profitez de l’occasion pour glaner davantage d’informations : “Quel profil recherchiez-vous ?”, “Mon profil serait-il susceptible de vous intéresser ?” Ce dialogue vous donnera des renseignements précieux et vous permettra d’élargir votre réseau.»

Mais attention : ne demandez pas à tous ceux que vous aurez ainsi contactés de rejoindre votre réseau. D’abord, un bon espion ne dévoile jamais tout son jeu. En outre, ce n’est pas parce qu’une personne s’est intéressée momentanément à vous qu’elle souhaite faire partie de vos relations.

Sylvain Lapoix pour Capital

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël