Article Précédent
L’école est finie en France comme en Israël ! Article Suivant

Dix milliards de dollars!

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Dix milliards de dollars!

D’après les déclarations faites mardi au journal Yedioth Ahronoth par Nahum Itzkovitch, le nouveau directeur du Centre d’investissement du ministère de l’Economie, Intel, numéro 1 mondial de la fabrication de puces, aurait engagé des discussions avec le gouvernement israélien sur un énorme projet d’investissement.

nahum_itzkovitch

« Nous discutons avec Intel d’un investissement colossal de 10 milliards de dollars, » a déclaré Nahum Itzkovich dans sa première interview depuis son entrée en fonction.

La discussion porte sur un investissement de 3 milliards de dollars pour moderniser l’usine de Kiryat Gat (production de processeurs 22nm), et sur un autre investissement de 7 milliards de dollars dans la construction d’une nouvelle usine sur le même site dans les dix ans à venir.

Une équipe de négociations

usines-intel

Le gouvernement a mis en place une équipe de négociations à laquelle participe le ministre de l’Economie, Naftali Bennett.

« Contrairement aux précédents investissements d’Intel, nous essayons cette fois de mettre en place un processus à long terme dans lequel chaque partie s’engage pour au moins 10 ans », a déclaré Itzkovich.

Il n’a pas parlé du montant de subvention que le gouvernement envisage d’accorder à Intel pour ce nouvel investissement. Intel a investi 10,5 milliards de dollars en Israël au cours des dix dernières années, dont 1,1 milliards de dollars en 2012, et a reçu durant cette période 1,3 milliard de dollars de subventions gouvernementales.

Un porte-parole d’Intel a refusé de commenter ces déclarations et personne n’était non plus disponible pour les commenter au sein même du ministère.

Le dernier investissement à l’étranger d’Intel a été réalisé en Irlande et si le projet de construction d’usine en Israël n’aboutit pas cette fois,  Israël pourrait ne plus intéresser Intel, selon Itzkovich.

« Nous parlons de la construction d’une usine qui aurait un impact incroyable sur l’économie israélienne », a-t-il déclaré. « Cela dit, il nous incombe d’en examiner l’importance et la valeur, et d’expliquer au public quels en sont les avantages et quelles sont les considérations qui auront pesé sur notre décision si nous approuvons l’investissement »

 10 nanométres

programme-intel

Au cours des deux à trois prochaines années Intel va produire des puces de 14 nanomètres en Irlande et aux États-Unis, mais la société doit actuellement choisir le site de sa prochaine production de puces de 10 nanomètres, la prochaine génération de processeurs. Les dirigeants d’Intel Israël ont déclaré en Février dernier qu’ils aimeraient voir production se faire sur leur site.

Ils ne sont certainement pas les seuls qui désirent voir leur site choisi pour la production de cette prochaine génération de processeurs. Cette production est très attendue, et on parle déjà d’un process de gravure en 7 nanomètres qui pourrait voir le jour dès 2015.

L’enjeu est gigantesque : produire des processeurs de plus en plus finement gravés pour maîtriser la consommation d’énergie cruciale pour tous les mobiles, tout en conservant la puissance de calcul, ou mieux, en l’améliorant. Le rapport performances/watts est désormais le terrain sur lequel les constructeurs s’affronteront et pour Israël il ne s’agit pas seulement d’un investissement de plus d’Intel. Il s’agit de rester présent dans cette course, après avoir « raté » l’étape de 14nm. Tout ceci dans le contexte incertain de la nomination récente de Brian Krzanich à la tête d’Intel : un de ses premiers déplacements (début juin)  l’avait amené en Israël.

Line Tubiana
http://www.tribunejuive.info

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bank Discount
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël