C’est l’été et beaucoup en profitent pour se détendre. Toutefois, cette période n’est pas pour tous un synonyme de totale déconnexion. Certains étudiants sont en train de plancher sur leurs examens de rattrapage en septembre. D’autres ont fini leurs études et préparent leur entrée dans le monde du travail. Des professeurs préparent leurs cours pour la nouvelle année scolaire et des parents préparent leur enfant à aborder celle-ci dans les meilleures conditions, en revoyant avec eux les parties du programme qui leur ont posé problème.

vacances

Non, les vacances ne sont pas un temps « mort ». Qu’il s’agisse de renouveler ses forces pour mieux relever les défis du quotidien, ou de se préparer pour quelque chose de nouveau, la façon dont nous choisissons de les vivre est déterminante.

Ce choix est d’ailleurs inscrit dans l’épisode le plus décisif de notre histoire. Après la révélation et le don de la Torah sur le mont Sinaï, Moïse dut gravir la montagne et y passer 40 jours pour la recevoir et la ramener au peuple juif. Le peuple, quant à lui, connaissait les premières « vacances » de son histoire. Après 210 ans de pénible servitude en Égypte et les événements mouvementés qui suivirent, voilà qu’ils pouvaient enfin souffler quelque peu. Moïse était monté et leur prochain rendez-vous avec l’histoire était prévu 40 jours plus tard. Ils pouvaient enfin « ne rien faire ». Hélas, la nature a horreur du vide, et c’est dans de bien mauvaises dispositions qu’ils abordèrent ce qu’ils pensaient être le 40ème jour. Vous connaissez la suite : le Veau d’or et la déchéance spirituelle qu’il entraîna. La catastrophe.

D.ieu aurait pu décider que les vacances étaient une erreur et que le monde de l’après-Veau d’or ne devrait pas les connaître. Pourtant, ce n’est pas ainsi que les choses se passèrent : Il dit à Moïse de remonter pour une nouvelle période de 40 jours, le 1er Eloul, et de laisser le peuple seul une seconde fois, non sans l’avoir averti que ce devrait être pour eux une période de repentir et de réparation. Il monta, accompagné du son du Choffar appelant au réveil spirituel et à l’introspection et, lorsqu’il redescendit au bout de 40 jours, le jour de Kippour, il trouva le peuple juif tout à fait prêt à recevoir le pardon de D.ieu et à continuer son voyage avec Lui.

Ces 40 jours sont la période dans laquelle nous sommes aujourd’hui. Sachons faire de nos vacances un temps fructueux.

Puissiez-vous être inscrits et scellés pour une bonne et douce année

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.