Les croyances limitantes face au changement

Florence Betito 2012-11-14 12.21.29Questionnement et élaboration du Périmètre du changement

Idée reçue 1/ Le changement s’oppose à la conservation

Ex : rue barrée sur notre chemin habituel

Nous n’aimons pas le changement a priori, surtout quand ce changement est perte de ce que nous aimons.

Chaque fois que nous acceptons le changement, c’est pour conserver quelque chose de plus précieux. Je veux bien accepter des inconvénients, mais à condition que ce soit pour conserver ce qui m’est plus précieux que ce que j’accepte de changer

Ex : Je veux changer A pour conserver B auquel je tiens davantage qu’à A. Aspirine même si mal à l’estomac pour conserver ma santé.

Changement et conservation sont l’objectif l’un de l’autre. Ils marchent ensemble comme les deux jambes.

Les questions? Les faits significatifs et les objectifs

Qu’est ce que je ne veux plus voir ? (À formuler à la négatif)

Quel serait pour moi cette chose plus précieuse ? (qu’est ce que je veux ? Objectif)

Ex : prendre du recul- être plus professionnel…

Idée reçue 2/ Il faut s’adapter au changement

Pour faire des projets, décider aujourd’hui de rendre réel demain ce qui n’est pas encore, il faut de fait utiliser cette capacité de penser ce qui n’est pas.

La capacité de changement, se fait par la projection.

Dans l’idée d’ADAPTATION, je prends le monde tel qu’il est et j’essaie de faire avec

Dans l’idée de la PROJECTION, j’essaie de changer le monde à partir de l’idée de quelque chose qui n’existe pas encore.

Les questions ? Projection vers le futur- Point d’ancrage et personnes impactées

– Supposez  que vous vous êtes réveillés ce matin et que vous avez accompli tout ce que vous vouliez en venant ici. Que notez vous de différent dans votre vie ?

– Vous voulez être plus professionnelle, plus assertive-comment saurez-vous que vous être plus… ?

– Que serez vous en train de faire quand les autres diront que votre capacité à être plus professionnelle est en train de se développer ?

– Qui sera la première personne à constater cette différence ?

– Quand vous serez plus professionnelle, quels autres types de réponses de votre environnement vous pourrez noter à votre égard ? 

Idée reçue 3/ Pour changer, il faut vaincre les résistances

Une personne résiste au changement si elle n’y voit pas son intérêt.

B. Thibault : « refuser un changement auquel on ne voit pas son intérêt est tout simplement une preuve d’intelligence ».

Un organisme est une structure de résistance au changement (c’est la première condition de survie avant d’être une pathologie).

Les questions ? Ecologie

– Pourquoi souhaitez-vous changer ?

– que comptez-vous faire de votre vie, une fois ce changement réussi ?

– Etes-vous sûr que cela en vaut la peine ?

Donner du sens à son changement.

Florence BETITO

 

Révélateur de Potentiels et de Performance

Conseil RH et Organisation- Formation- Coaching
Tél: 0033 6 98 76  39 39 

Profil sur VIADEO: http://fr.viadeo.com/fr/profile/florence.betito
Profil sur Linkedin: fr.linkedin.com/pub/florence-betito/1/94a/a93/

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.