Culture : Rencontre avec un auteur Article Précédent
Appréciez le dernier Météor en ligne sur Ashdodcafé !Article Suivant

Mort du rabbin Ovadia Yossef, figure séfarade en Israël

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Mort du rabbin Ovadia Yossef, figure séfarade en Israël

Ovadia Yossef, ancien Grand Rabbin séfarade d’Israël et fondateur du parti orthodoxe Shass dans les années 1980, est mort lundi à l’âge de 93 ans.

Ovadia Yossef, qui était né en Irak et était arrivé à l’âge de quatre ans à Jerusalem, avait donné à la communauté séfarade issue du Moyen-Orient, longtemps marginalisée en Israël, un rôle politique central par la création du Shass.

Le soutien de cette formation a maintenu au pouvoir plusieurs gouvernements, surtout de droite mais aussi de gauche.

« Le peuple d’Israël a perdu l’une des personnes les plus sages de sa génération », a déclaré le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu. « Le rabbin était un mentor pour des dizaines de milliers de gens. »

ovadia yossef

Des veillées de prière avaient lieu depuis un mois pour son rétablissement, et son enterrement, dans la journée de lundi, devrait être l’un des plus importants de l’histoire du pays et réunir des centaines de milliers de personnes.

Les adversaires d’Ovadia Yossef le surnommaient « l’ayatollah israélien » en raison de déclarations sur les Palestiniens, comparés à des serpents, et sur les non-juifs, dont le rôle premier était selon lui d’être au service des juifs.

« Abou Mazen (nom de guerre du président palestinien Mahmoud Abbas) et toutes ces mauvaises personnes doivent périr et quitter ce monde », disait-il dans un sermon datant de 2010. « Dieu doit les frapper d’une malediction, eux et ces Palestiniens. »

Les positions d’Ovadia Yossef sur la question palestinienne étaient cependant complexes. Il considérait les territoires conquis en 1967 par l’Etat hébreu comme une part de la Terre d’Israël décrite dans la Bible, mais jugeait aussi acceptable d’en céder une partie pour éviter des violences.

Il avait en outre attiré les critiques du camp israélien en laissant entendre que les six millions de juifs tués par les nazis lors de la Seconde Guerre mondiale étaient morts car ils possédaient les âmes réincarnées d’anciens pêcheurs.

Malgré ces polémiques, Ovadia Yossef conservait un fort ascendant moral sur la communauté orthodoxe séfarade, dont une grande part a retrouvé grâce à lui une certaine fierté face aux élites ashkénazes.

Lundi, devant son domicile, des séminaristes juifs en pleurs ont déchiré au rasoir leur chemise blanche, en signe de deuil.

http://www.lesechos.fr

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bank Discount
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël