11e Conférence Go4Europe :  Opportunités d'affaires entre l'Europe et Israël à la lumière des changements politiques et financiers de l'EuropeArticle Précédent
Des lentilles de contact bioniques pour les personnes aveuglesArticle Suivant

Le consulat de France de Jérusalem célèbre la culture… du terrorisme Palestinien.

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Le consulat de France de Jérusalem célèbre la culture… du terrorisme Palestinien.

logo consulat-france-jerusalem-257x300

Voici ce que l’on peut lire sur le site du consulat Français de Jérusalem :

Juillet 2013, « A l’occasion de la récente parution du livre Leila Khaled, une icône de la libération palestinienne, l’auteur Sarah Irving et la chercheuse Diana Butto, nous dessineront le portrait de cette femme hors du commun. «

Son directeur Patrick Girard, directeur de l’IFJ : Institut Français de Jerusalem Chateaubriand nous donne l’occasion de nous faire découvrir le parcours Héroique de cette pseudo résistante nommée Leila Khaled.

Mais qui est donc cette femme Arabe Palestinienne?

Leila Khaled est une ancienne terroriste palestinienne, connue comme étant la première pirate de l’air féminine. Aujourd’hui, elle est membre du Conseil National Palestinien, l’organe législatif de l’Organisation de Libération de Palestine (OLP).

Pour les Arabes Palestiniens, les communistes et les verts, elle est considérée comme une Heroine ( justement  parce qu’elle a tué des civils Israeliens)

Leila Khaled s’est fait connaître en 1969 en devenant la première femme à détourner un avion et l’année suivante en en détournant un autre.

À l’âge de 15 ans, elle intègre le Mouvement nationaliste arabe (MNA) de Georges Habache fondateur et ancien secrétaire général du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) classé terroriste par de nombreux pays.

Leila Khaled, l’une des terroristes les plus notoires des débuts du terrorisme arabe palestinien

Khaled a été impliqué dans le détournement du vol TWA 840 en 1969.

Elle et son équipe détourne le vol 840 d’un Boeing 707 de la TWA assurant la liaison Los Angeles/Tel-Aviv. Montés à Rome pendant une escale, les terroristes prennent le contrôle de l’avion un peu après le décollage et le contraignent à se rendre à Damas. . À Damas, ils font évacuer les 116 personnes présentes à bord du Boeing et le font sauter.

Après avoir subi une opération de chirurgie esthétique qui lui modifie le visage, le 6 septembre 1970, Khaled,  essaye de détourner le vol 219 d’El Al d’Amsterdam vers New York.

Le détournement de Leïla Khaled fut un échec puisqu’elle sera maîtrisée. Le pilote détourne l’avion vers l’aéroport d’Heathrow à Londres où Leïla est livrée à la police locale.

Cette opération faisait partie d’une série de détournements presque simultanés effectués par le FPLP, connus le nom de Dawson’s Field hijackings.

D’autres mouvements Arabes Palestiniens inspirés par Les actions de Leila Khaled continuent à détourner des avions, le plus célèbre ayant pour résultat le raid d’Entebbe de 1976.

Le 4/12/12 les responsables du hamas lui déroulent le tapis rouge lors de sa viste à Gaza.

En Janvier 2013, elle déclara à un journal turque «  Nous soutenons l’armée Syrienne »

Et aujourd’hui le consultat Français de Jerusalem fait la promotion de la célèbre terroriste (devenue romancière) au keffieh et AK47 via l’institut Français de Jerusalem, Cheateaubriand.

http://www.consulfrance-jerusalem.org/Juillet-a-l-Institut-Francais-de

NB : La France est le pays qui détient le plus grand nombre de centres culturels en Cisjordanie et Gaza. ( Naplouse, Ramallah,  Hebron, Gaza, l’alliance Française de Bethléem, l’association culturel d’ échanges Hebron France)

 

Jean Vercors

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël