Le Volontariat InternationalArticle Précédent
Immobilier : Appartement A louer à l'année à la marinaArticle Suivant

Appel pour le 22 octobre 2013 – lettre à un inconnu de Jérusalem !

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Appel pour le 22 octobre 2013 – lettre à un inconnu de Jérusalem !

votesAppel pour le 18 Heshvan 5774 – 22 octobre 2013

A la recherche de mes frères

Le judaïsme francophone de Jérusalem a perdu une bataille (le soutien massif actuel des Français de Jérusalem à Nir Barkat) mais n’a pas perdu la guerre (sa réélection au poste de maire de Jérusalem).

L’auteur de ces lignes, un quidam résident francophone depuis de longues années à Jérusalem, a son sommeil troublé par un soutien affiché presque de part en part à l’actuel maire de Jérusalem (à part peut-être la communauté orthodoxe pour des raisons qui lui sont propres et quelques autres personnalités diverses et variées).

Le soutien est d’autant plus ahurissant que Nir Barkat n’a pas ou peu caché sa ligne de conduite politique et religieuse pendant les cinq dernières années passées à la tête de la mairie de Jérusalem. Son but est de transformer Jérusalem, la ville sainte et pleine de cachet, en une ville semblable à Tel-Aviv ou à n’importe quelle ville d’Europe, Rome, Berlin, selon ses propos (ces deux villes rappellent en effet de bons souvenirs à tous les juifs…).

Si toi, lecteur, ne vois pas de particularité à Jérusalem, tu peux maintenant stopper ta lecture.

Si tu as choisi Jérusalem juste parce que tu préfères le Beitar au Maccabi Tel-Aviv, cet appel ne s’adresse pas à toi.

Si, pour toi, le Cotel ne fait pas plus vibrer le cœur qu’un café place Montmartre, tu ne pourras pas comprendre l’enjeu de cette élection. Le sais-tu sous le mandat de Nir Barkat, le nombre de commerces ouverts le shabbat a augmenté et un festival de vente de viande Taref (non cachère) a été organisé sur la route du Cotel et ce dès le début de son mandat en 2008.

Est-ce bien toi, cher lecteur, qui a voté, avec tes semblables, il y un an environ, pour Nicolas Sarkozy pour empêcher le mariage homo et toute la dérive gauchiste pluriculturelle en France qui va choisir un vote humaniste pour la Gay Pride version Jéru et pour la prière de femmes réformées face au Saint des Saints ?

Est-ce que, pour une petite convergence d’intérêts de certaines personnalités publiques francophones d’accéder à des postes d’envergure, on va laisser mettre l’avenir de Jérusalem en péril ?

Mais encore, l’axe Barkat-Lapid n’est pas un fait caché, leur électorat de base étant le même milieu high society, assimilé, humaniste. T’y reconnais-tu ?

Va-t-on encore longtemps laisser Jérusalem sans Rav officiel et reconnu par tous les courants de la ville pour de petits accords partisans ?

L’augmentation du budget de la culture de 300 % dont se gausse Nir Barkat n’a pratiquement pas profité à une nouvelle synagogue ou un mikvé à Jérusalem ces cinq dernières années. Le judaïsme n’est-il pas au moins une part de notre culture ? Plus de 100 000 personnes se rendent tous les chabbat dans nos stades, les synagogues. Ne méritent-elles pas le même traitement que Teddy ou la nouvelle Aréna ?

N’est-ce pas médiocre d’inonder la ville d’affiches de sportifs de sous-niveau l’été dernier des Maccabiades, mascarade des JO alors, que, disons-le à haute voix, le hockey sur gazon figure en petit encart en page 34 de l’Equipe ?

Si toi, cher lecteur, tu votes pour Nir Barkat, pourras-tu te regarder en face et te dire que c’est grâce à toi que sur la route du Cotel, on mange du pain à Pessah (ce n’est pas sans rappeler la faute du honni Jéroboam, une des rares personnes qui n’a pas accès au monde futur, qui avait placé des veaux d’or sur la route vers le Beit Hamikdash), que le nombre de magasins et de lieux de loisirs seront ouverts le chabbat alors que Jérusalem est une ville sainte et que même pour la personne la plus éloignée du judaïsme et de ses pratiques, Jérusalem est unique.

Si encore pendant les cinq dernières années Nir Barkat avait œuvré pour la communauté francophone dont les besoins les plus élémentaires n’ont pas été pourvus tels qu’une synagogue à Kyriat Yovel, ou un centre pour personnes âgées francophones.

En conclusion, tu ne t’en étais pas rendu compte jusqu’à présent, mais voter pour Nir Barkat est en contradiction totale avec ton mode de pensée et tes convictions.

Précision : L’auteur de ces lignes a  volontairement occulté son appartenance à un milieu ou un autre, ou à un quelconque mouvement politique.

Il ne donne aucune instruction de vote mais juste met en garde: « Si bien voter est votre intérêt, mal voter est un méfait. »

Mes frères, ressaisissez-vous!

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bank Discount
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël