FUTE Magazine : Article Précédent
48h à Hébron : mission d’exception là où se cristallisent les tensionsArticle Suivant

Les entrepreneurs israéliens démontrent l’étendue des débouchés commerciaux des technologies cerveau-machine

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Les entrepreneurs israéliens démontrent l’étendue des débouchés commerciaux des technologies cerveau-machine

Photo article Brainihack 2013

Notre pensée peut-elle directement s’exprimer sans l’intermédiaire de notre corps et ainsi commander une machine ou rendre compte de nos émotions en temps réel ? Ce qui était jadis un thème de science-fiction est bel et bien devenu une réalité avec les interfaces cerveau machines qui laissent entrevoir de nombreux débouchés commerciaux. C’est ce qu’a montré Israel Brain Technology en organisant le « Brainihack » dans le campus Google de Tel Aviv. Un « Hackaton » de 48h qui a mis entre les mains d’entrepreneurs, développeurs, designers, artistes et médecins des interfaces pour ordinateurs de cerveau.

Lors de ce Brainihack, les participants se sont organisés en 13 groupes et choisis  parmi les modèles d’interfaces pour ordinateurs de cerveau à leur disposition (Emotiv, Neuroelectrics, Gtec) le plus adapté pour développer leur propre application utilisant les signaux envoyés par nos cerveaux. Le jury (composé notamment du Directeur Général du centre de Recherche et développement de Google en Israël) a retenu  3 équipes qui pourront présenter leurs solutions lors de la conférence Brain Tech Israel 2013.

Le grand vainqueur de ce premier Hackaton  sur les technologies du cerveau est un projet d’optimisation d’apprentissage grâce aux interfaces Cerveau Machine (BCI). Un logiciel qui apprend le comportement d’apprentissage de l’utilisateur grâce à l’électro- encéphalographie (EEG). Après quelques séances d’apprentissage, le logiciel est en mesure 1, d’indiquer à l’utilisateur à quel moment il est à son rendement maximal, pour une meilleure planification des sessions d’apprentissage, et 2, signaler en temps réel les baisses de concentration de l’utilisateur qui peut cesser d’apprendre et se détendre quelques instant pour mieux travailler par la suite.

La perception, la compréhension et la modélisation de l’électro-encéphalographie doivent encore être améliorées.  Les conditions d’utilisation de ces technologies doivent être aussi murement réfléchies mais les participants du Brainihack ont démontré l’immense potentiel commercial de ces technologies notamment au travers des projets suivants:

  • Un DJ émotionnel qui passe des chansons de votre bibliothèque en fonction de votre humeur
  • Emotional analytics qui mesurent les réactions des utilisateurs de sites internet ou applications
  • Mindtube et son système de notation physiologique des videos Youtube
  • Un système de pilotage de fauteuils roulants

En multipliant ainsi les initiatives pour devenir un acteur majeur des technologies du cerveau, Israël se crée les conditions d’une nouvelle source de croissance que les investisseurs étrangers ne manqueront pas de repérer.

Yoann Msika

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël