Si Jérusalem n’en finit pas de pelleter sa neige, le beau temps est revenu à Ashdod et sur ses plages.

Vous êtes  en direct de la plage de Youd alef. Il est 13 heures en ce 17 décembre 2013. Si officiellement la plage est fermée rien ne vous empêche de venir vous réchauffer à ce beau soleil d’hiver.

plage de youd aleph

Comme le retour des  hirondelles signe le retour du printemps, les navires de commerce  habillent l’horizon de leurs couleurs et de leurs silhouettes et nous disent que le beau temps est revenu.

Comme des escargots à la queue leu leu sur l’horizon bleu, ces bateaux attendent leur tour pour entrer au port.

Pendant ce temps, la plage de youd aleph, juste en face de ces monstres de fer, s’habille d’une marée d’escargots de mer. Par centaines, par milliers, ces escargots de mer ont été arrachés à la mer par de fortes vagues blanches de colère.

escargots.Chabloulim ou caracoles

Encore vivants, ils jettent une note blanche et beige sur le sable. Des corbeaux tentent d’extirper la bête de sa coquille à coups de bec précis. Rien n’est donc perdu.

Il faut vous dire, que d’habitude, ces coquillages sont plutôt discrets sur les plages d’Ashdod.

En espagnol, escargots se dit caracoles surtout lorsqu’ils sont de terre, peuplant les tiges de genêt après la pluie.

Les Oranais, loin des règles de la cacherout, vous diront toute la succulence à déguster ces bêtes accommodées et accompagnant force anisettes à la terrasse du Martinez ou sur les zincs des bistrots de la place de la Bastille…

Qui sait si un jour prochain à la terrasse du grand Hôtel de l’œil, on offrira en guise de khemia quelques caracoles à la sauce épicée qui vous emportent la bouche et vous font lorgner vers une nouvelle anisette…

En attendant ce jour, juste une question. Quelle est donc cette main puissante qui a jeté sur cette plage cette théorie d’escargots ?

Norbert Bel Ange  le 17 décembre 2013
Pour AshdodCafé.

Laisser un commentaire