Dans son rapport à paraître, Amnesty International montre un manque de compréhension total des défis auxquels doit faire face l’Armée de Défense d’Israël en Judée-Samarie. Elle ignore complètement l’augmentation substantielle des cas de violence palestinienne de l’année écoulée.

En 2013, on relève une très nette augmentation de jets de pierres. Ces attaques mettent sérieusement en danger les vies de civils israéliens et du personnel militaire. 132 Israéliens ont été blessés durant cette année, soit presque le double des années précédentes. Ce nombre n’est pas surprenant compte tenu de l’augmentation significative d’attaques aux jets de pierres. Ces attaques s’élèvent à 5000 pour 2013, dont la moitié sur les routes principales du pays.

tsahal-jets-pierres

Les jets de pierres et les manifestations violentes ne sont qu’une partie des défis posés par les violences des Palestiniens en Judée-Samarie. En 2013, on dénombre en outre, 66 attaques terroristes incluant l’enlèvement et le meurtre d’un soldat, des fusillades, des poses d’explosifs, et des attaques avec des armes contondantes.

Les opérations de l’Armée de Défense d’Israël en Judée-Samarie sont effectuées dans le but de contenir la violence initiée par les Palestiniens. Elles utilisent des moyens non-léthaux de dispersion tels que les fortes sirènes, les canons d’eau, les grenades assourdissantes et du gaz lacrymogène. C’est uniquement en cas de danger de mort et de nécessité que l’autorisation d’utiliser d’autres moyens est donnée.
riots

Tsahal s’en tient à des normes professionnelles et éthiques et elle entraîne ses soldats dans ce cadre. Rappelons que, conformément à cela, les écarts de conduite en son sein donne lieu à enquêtes et à sanctions appropriées.

www.tsahal.fr

Laisser un commentaire