Analyse: les violences Israël/Gaza vont perdurerArticle Précédent
recommandations du M.D.A. afin de passer la fête de Pourim dans la joie et la tranquillitéArticle Suivant

Prendre sa retraite israélienne

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Prendre sa retraite israélienne

En matière de retraite, comme beaucoup de pays Israel a été confronté aux problèmes de l’allongement de l’espérance de vie ce qui a amené le législateur à prendre des mesures pour repousser l’âge légal de la retraite il y a déjà quelques années.

En ce qui concerne les hommes, l’âge de la retraite a été fixé à 67 ans, pour les femmes celui-ci a été repoussé à 62 ans mais il est prévu qu’il sera de 64 ans en 2017.

L’allocation qui est octroyée provient de 2 origines.

Une partie est versée par la caisse de sécurité sociale ( Bituah Leumi). Une autre partie est versée par une caisse complémentaire dans la mesure où le salarié a cotisé.
Ce n’est que très récemment que cette cotisation à une caisse complémentaire a été rendue obligatoire puisque cette obligation date de 2008.
Les salariés peuvent également souscrire à des caisses d’épargne retraite mais ce n’est pas obligatoire.

Il existe en Israel une allocation vieillesse minimale.
Pour pouvoir la toucher il faut avoir cotisé au moins 5 ans à la sécurité sociale avant d’atteindre l’âge de la retraite. Cette allocation vieillesse est fixée en fonction du nombre d’années cotisées. Il y a une allocation de base qui est augmentée de 2% par année au-delà des 10 premières années. Il existe un plafond.
L’allocation vieillesse varie suivant le nombre d’années cotisées mais son montant ne dépend pas du montant du salaire.
C’est ce qui explique pourquoi il est apparu indispensable de rendre obligatoire la cotisation des salariés à une caisse complémentaire. Cette caisse versera la retraite complémentaire à taux plein au bout de 46 ans de cotisation ou au prorata du nombre d’années ayant données lieu à cotisation.

Les caisses d’épargne retraite (Kupat Guimel) sont gérées par des sociétés privées. Les sommes sont bloquées puis reversées sous forme de capital ou de rente. Le montant des primes varie suivant les caisses, de même que la durée de cotisation et le versement des sommes qui ont été capitalisées.
Une personne n’ayant pas travaillé le nombre d’années pour pouvoir toucher sa retraite principale versée par le Bituah Leumi à taux plein peut augmenter sa future retraite en continuant à travailler au-delà de l’âge légal.
Le fait d’être retraité donne droit à certains avantages (arnona, redevances, transports, musées…), il convient de se renseigner auprès des mairies et des institutions.

Toute personne qui pense ne pas recevoir ce à quoi elle peut prétendre peut s’adresser à un avocat, professionnel qui se chargera des démarches auprès des différents services administratifs.

La retraite du Bituah Leumi est tout à fait insuffisante pour pouvoir prétendre à une vie decente en Israel. Il convient d’être prévoyant même si l’échéance de la retraite paraît lointaine. Il est prudent de se préparer une vieillesse sereine.

** Cet article ne peut être assimilé à une consultation et ne doit être entendu que comme une source d’information générale.
© Copyright 2013 A. TANGY.

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bank Discount
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël