unnamedAshdod a accueilli cette semaine la coupe de basket-ball en fauteuil roulant, couramment appelé basket fauteuil ou handibasket, qui est un handisport dérivé du basket-ball. Lors des jours précédant l’événement, le sujet a fait l’objet de conférences au sein des écoles de la ville . Mme Gelber a déclaré :  » Ils sont une partie intégrante de nous  » Cette semaine, étaient à l’honneur la culture, les loisirs et le sport des personnes handicapées en Israël. Pour l’occasion, des athlètes handicapés se sont réunis avec les élèves de différentes écoles de la ville, clôturant la semaine par un match de basket-ball en fauteuil roulant au cours duquel se sont joints des étudiants de divers groupes A la fin du match, un dialogue c’est instauré entre les athlètes et les étudiants au sujet de leurs blessures provenant pour la plupart d’accidents de la route. Le message qu’ils ont voulu transmettre a cette jeunesse qui va bientôt se retrouver sur les routes avec un permis de conduire tout neuf, met l’accent sur les effets dévastateurs qui en découlent. La ville d’Ashdod soutient diverses organisations œuvrant dans l’aide aux personnes handicapées. unnamed (1) Il existe une grande variété de sports pratiqués par des personnes handicapées comme le basket-ball en fauteuil roulant , le  tennis, le badminton ( Badminton ), la natation et le vélo à main. Leur prochain objectif : ouvrir une section de basket- ball pour non-voyants Mercredi dernier, c’était la première fois qu’avait lieu a Ashdod un match de coupe de basket-ball en fauteuil roulant en présence de nombreuses personnes dont le Maire, le  Dr Yehiel Lasry et de Mme Hélène Gelber Mme Gelber considère que les personnes handicapées doivent faire l’objet de traitements  et de soins spéciaux, tache de la plus haute importance pour laquelle elle  travaille de plusieurs façons pour leur mise en œuvre .  » Ces personnes « spéciales » peuvent avoir des besoins différents ,  » dit Mme Gelber,   » Mais parfois, tout ce qu’elles ont besoin c’est d’attention , de mots gentils ou d’encouragements dans leur activité, et notre rôle est de les aider autant que nous le pouvons afin de leur faire sentir qu’elles font partie intégrante de nous . Je me félicite de cette coopération entre toutes les parties et appelle à ce que d’autres actions de ce type voient le jour entre la jeunesse au sein des écoles et des associations de personnes en difficulté. N’oublions jamais que l’autre, c’est moi !!! Service municipal des sports

Laisser un commentaire