Nous sommes à la veille du Yom Azikaron qui va rappeler la mémoire des 23169 soldats qui sont tombés à ce jour dans les guerres de défense d’Israël et de Yom Hatsmahout qui va célébrer les 66 ans de notre cher pays.

david nahal

Soucieux du regard que porte le monde sur Israël, l’état major de Tsahal n’hésite pas à suspendre un jeune soldat de l’unité Nahal qui a pointé son arme sur des jeunes qui menaçaient son intégrité. Seul à un poste de contrôle, il fut pris à partie par des jeunes d’un quartier arabe. Il n’eu pas d’autre alternative que d’engager une balle dans le canon de son fusil pour faire reculer la menace et appeler du renfort. Du point de vue du Porte-parole de Tsahal, le provocateur aurait pu asséner un coup de poing américain, clairement visible sur la vidéo, à David, il aurait pu saisir son arme et lui tirer dessus, puis séjourner dans une maison de repos quelques temps pour ensuite être finalement libéré dans le cadre de gestes de bonne volonté que nous cessons de renouveler pour la reprise des pourparlers de « paix » avec des ennemies beaucoup moins freinés par toutes ces considérations morales.

Aujourd’hui, ce soldat risque d’être renvoyé de son unité combattante et risque même la prison pour avoir protégé sa vie qui était menacée.

photo 1

Nos enfants soldats ont les mains liées sur ordre de la hiérarchie. Plusieurs organisations pseudo pacifistes s’amusant même à provoquer nos soldats pour en faire des films vidéo afin de démontrer la « brutalité » des hayalim de Tsahal. Ces associations jouent un jeu très dangereux car elles font pressions sur l’état major qui n’hésite plus à exposer nos enfants au risque terroriste afin que les ordres de retenue soient imposés à ces jeunes recrues.

Justement, c’est une de ces vidéos qui nous permet aujourd’hui de voir à quel point nos enfants sont démunis face à l’agressivité provocante des terroristes. Cette vidéo a fait le tour de la toile et a provoqué un élan de solidarité sans précédent avec le jeune soldat David. (près de 120000 soutiens à l’heure où j’écris ces quelques lignes)

Un rassemblement de soutien a même eu lieu au pied des tours Azrieli à Tel Aviv où se sont regroupés près de 200 personnes seulement.

Oui seulement. Cette affluence me déçoit beaucoup compte tenu de la raison de ce rassemblement, tout le peuple aurait du être derrière David …

shalom eisner

j’ai honte et j’ai mal à mon peuple. Cette faible affluence me choque, elle est indigne de nos enfants qui servent dans Tsahal et à qui on demande de rester les mains liées face à la menace. J’ai 3 garçons de bientôt 18 ans qui veulent monter en Israël et qui devront faire leur service, (les 3 en même temps, ce sont des triplés, c’est beaucoup pour des parents) j’ai déjà peur pour eux bien avant qu’ils n’entrent dans Tsahal. Je me demande pourquoi je devrai les « livrer » à la menace terroriste sans qu’ils aient une chance d’en sortir indemnes ?

Finalement, je pense que l’idée d’un am Israël, am erad est une légende …. où sont ceux qui ont sauté sur Entebbe pour témoigner qu’on n’abandonne aucun juif où qu’il se trouve dans le monde ?

Ce gosse, David, était seul à ce check point et il a été abandonné une deuxième fois par le peuple d’Israël. J’en ai assez de militer pour des ingrats qui ne sont jamais dérangés dans leur confort quotidien. David, était seul face au terrorisme alors que chacun de nous devrait être un soldat en première ligne pour le protéger et voilà qu’en cette belle journée de veille de shabath, mon « peuple » préfère les joies du bruit des makots sur la plage …. j’ai mal au coeur !

Pendant ce temps une jeune fille, Shelly Dadone, 20 ans a été assassinée alors qu’elle se rendait à un entretien d’embauche …..

Nous sommes trop peu de français à exprimer notre soutien à ce jeune soldat injustement sanctionné par la hiérarchie qui aurait sans doute préféré qu’il soit blessé voire tué lors de l’altercation à laquelle il a du faire face.

Ca fait des années que les combattants de Tsahal sont exposés à des attaques, aux provocations, aux insultes, aux crachats, aux jets de pierres et de cocktails Molotov, les ordres « humanistes » les privant de toute réaction adéquate.

Les trublions de la gauche avec leurs acolytes armés de caméras provoquent les combattants de Tsahal, les humilient et nous humilient aussi.

Tout militaire qui a dérogé à ces consignes incroyablement disproportionnées a été trainé dans la boue, jeté comme un malpropre et injustement sanctionné.

Le Major Shalom Eizner a été humilié devant la terre entière et renvoyé. Sa carrière militaire a été brisée. Il a été traduit en cour martiale et condamné. Pourquoi ? Pour avoir repoussé avec honneur des professionnels de la haine contre Israël venus de l’étranger.

Aujourd’hui, le Porte-parole de Tsahal a salit le combattant David du Nahal sans mesurer les conséquences que cette sanction aura sur nos enfants qui réfléchiront de plus en plus avant de s’engager dans l’armée. Dans le même temps, la mairie de Bné Brak a promis de punir les habitants qui fêteraient Yom haatsmaout.

Où allons nous ?

Je me demande si je ne vais pas faire mon alya dans une île déserte car notre pays fait trop de concessions aux arabes. Aussi bien au niveau de la vie quotidienne qui favorise l’intégration des étudiants arabes dans nos universités créant un déséquilibre avec nos propres enfants, leurs admissions en fac étant plus facile que pour nos enfants, qu’au niveau militaire car on demande à nos soldats de faire preuve de retenue tout en garantissant la sécurité de tous. Nos soldats en son arrivés à filmer leur propres interventions pour prouver si nécessaire qu’ils ont agit pour leur sécurité. Toutes ces mesures qui freinent leur action contribuent à rendre notre pays vulnérable

Denis Benkemoun  02/05/2014

 Si cet article vous a interpellé, réagissez en mettant votre commentaire en fin d’article

Laisser un commentaire