Comment fonctionne le système de retraite à l’israélienne ? Quels sont les bénéficiaires et les droits accordés ?
Telles sont les questions que tout Olé doit, entre autres, se poser au cours de son parcours d’alya.

Pour vous simplifier la tâche, Arriver en Israël le partenaire exclusif pour l’alya d’AshdodCafé vous présente ici un mémo sur la retraite en Israël, ses règles d’or, son fonctionnement…et les droits auxquels vous pouvez prétendre !

bitouah leoumi logo

La retraite

Tout homme, femme, résident, résidente, israélien perçoit l’allocation vieillesse du Bitouah Léumi en fonction de l’âge fixé par la loi israélienne pour la retraite.

Age de la retraite

Depuis janvier 2004, l’âge de départ à la retraite a été relevé à 67 ans pour les hommes et 64 ans pour les femmes.

Néanmoins ce relèvement se fera de façon progressive. Il concerne les hommes nés à partir de mai 1952, et les femmes nées à partir de mai 1953.

Concernant les personnes nées avant ces dates, l’âge de la retraite sera relevé progressivement, en fonction du tableau ci-dessous :

  • Un homme né entre 1900 et 1939 travaillera jusqu’à 65 ans.
  • Un homme né entre juillet 1939 et août 1939 travaillera jusqu’à 65 ans et 4 mois.
  • Un homme né entre septembre 1939 et avril 1940 travaillera jusqu’à 65 ans et 8 mois.
  • Un homme né entre mai 1940 et décembre 1940 travaillera jusqu’à 66 ans.
  • Un homme né entre janvier 1941 et août 1941 travaillera jusqu’à 66 ans et 4 mois.
  • Un homme né entre septembre 1941 et avril 1942 travaillera jusqu’à 66 ans et 8 mois.
  • Un homme né après mai 1942 travaillera jusqu’à a 67 ans.

 Bénéficiaires selon la loi 

  • Hommes ou femmes non mariées arrivés en Israël avant l’âge de la retraite (en Israël)
  • Femmes mariées arrivées en Israël pour la première fois, avant l’âge de la retraite (en Israël) et remplissant l’une des conditions suivantes :

o    Elle travaille (n’est pas femme au foyer).

o    Son mari a passé l’âge de la retraite lors de son alya.

o  La femme mariée qui ne travaille pas et dont le mari ne reçoit pas l’allocation vieillesse à cause de son âge, ou parce qu’il n’est pas résident israélien.

o    La femme mariée ou veuve qui ne travaille pas à l’extérieur a droit à l’allocation vieillesse uniquement quand elle atteint l’âge de la retraite prévue par la loi, et à condition qu’elle soit résidente israélienne depuis au moins 5 ans avant d’avoir atteint l’âge de l’allocation retraite, et qu’elle soit née après le 31 décembre 1930.

o  Femme célibataire, divorcée, veuve (qui ne reçoit pas d’autre allocation), femme mariée reconnue comme « agouna » (n’ayant pas eu de nouvelles de son mari depuis deux ans et ne recevant pas de pension de sa part, ou dont le mari a quitté le pays depuis plus de deux ans sans son accord et ne lui verse pas de pension).

  • Les nouveaux immigrants venus pour la première fois en Israël à l’âge de la retraite ne peuvent prétendre à l’allocation vieillesse du Bitouah Léoumi. Malgré cela, les nouveaux immigrants âgés dépourvus de toute ressource (aucune pension de retraite ou aide de l’étranger) pourront percevoir une allocation vieillesse spéciale sous certaines conditions (voir plus loin).

Conditions d’obtention de l’allocation vieillesse

  • Avoir l’âge requis
  • Avoir versé ses cotisations au Bitouah Léoumi pendant: 60 mois au cours des 10 années précédant l’âge requis, ou 144 mois au total (de façon continue ou non)

Nous conseillons vivement à tout résident du troisième âge, mais aussi à tout nouvel immigrant, de faire sa demande d’allocation vieillesse (s’il remplit les conditions requises) bien avant qu’il n’atteigne l’âge de la retraite. Cela lui permettra d’optimiser sa retraite.

Montant de l’allocation-vieillesse

L’allocation retraite versée par le bitouah leumi est en général d’un montant de 1800 NIS mensuel, dès l’âge légal de la retraite atteint.

Il est fortement recommandé de souscrire à une caisse de retraite complémentaire pour percevoir un montant plus élevé que celui versé par le bitouah leumi.

Attention : le montant de l’allocation est modifié régulièrement, pour plus de renseignements adressez-vous au bureau du Bitouah léumi proche de votre domicile ou consultez le site internet du Bituah Léumi.

Supplément à l’allocation-vieillesse

  • Accordé au conjoint qui ne percevait pas l’allocation vieillesse, ou aux enfants.
  • Supplément pour ancienneté : les anciens assurés perçoivent un supplément à l’allocation vieillesse pour toute année supplémentaire après 10 années d’ancienneté et jusqu’à concurrence de 50% au maximum de l’allocation.
  • Ceux qui continuent à travailler alors qu’ils ont atteint l’âge de la retraite et qui demanderont un report de perception de l’allocation, auront droit à un bonus de 5% du montant de l’allocation pour chaque année de retard volontaire.

La nouvelle immigrante qui reçoit l’allocation vieillesse spéciale et qui ne travaille pas à l’extérieur ne recevra pas ce supplément.

Le nouvel immigrant percevant l’allocation vieillesse spéciale et la femme au foyer ne pourront bénéficier de cette allocation

Allocation-décès

En cas de décès de l’assuré qui percevait une allocation-vieillesse, son conjoint ou ses enfants recevront une allocation-décès unique.

 Non assurés

Les nouveaux immigrants arrivés dans le pays à l’âge de la retraite en Israël (voir tableau plus haut) et n’étant pas assurés par le Bitouah Léumi, n’auront pas droit à l’allocation vieillesse. Cependant, dans le cas où ils ne percevraient pas de revenus de leur travail ou ne percevraient pas de retraite, le Bitouah Léumi pourra leur verser une allocation vieillesse spéciale.

Comment percevoir l’allocation vieillesse spéciale ?

Les nouveaux immigrants déclarés ayants droits à cette allocation, la recevront directement sur leur compte en banque (même compte en banque que celui sur lequel ils perçoivent le «sal klita».

La personne ne percevant pas cette allocation spéciale et estimant y avoir droit fera une demande auprès du Bitouah Léumi qui examinera son dossier. Dans le cas où il serait accepté, l’allocation sera versée rétroactivement à dater du jour de la demande.

Démarches à effectuer au Bitouah Léumi pour l’assurance-vieillesse

Dès que l’âge requis approche, guil kitsvat zikna, se rendre au Bitouah Léoumi pour y remplir l’imprimé de demande d’allocation-vieillesse, kitsvat zikna.

Si la date de naissance a lieu entre le 1er et le 15 du mois, l’allocation couvre tout le mois. Si la naissance est postérieure au 15, la première allocation sera versée le 1er du mois suivant. Cependant, si le bénéficiaire perçoit en outre un complément, ashlamat akhnassa, l’allocation sera versée à dater du 1er du mois de son anniversaire.

Complément aux revenus insuffisants des personnes percevant l’allocation-vieillesse

Si les revenus d’une personne ne dépassent pas un certain plafond (montant établi par la loi), la personne aura droit à un complément aux revenus insuffisants. Les personnes âgées percevant l’allocation-vieillesse et le complément aux revenus insuffisants pourront bénéficier d’autres avantages comme une aide au loyer (aide limitée), une réduction des taxes locales et autres.

Sorties du pays 

La personne bénéficiant d’une allocation-vieillesse et d’un complément aux revenus insuffisants sortant d’Israël pour une période supérieure à un mois ne recevra pas l’allocation aux revenus insuffisants durant son séjour à l’étranger. Cette restriction n’incombe pas à la personne recevant un traitement médical spécial à l’étranger qui ne peut être effectué en Israël. Elle devra fournir avant son départ toutes les attestations médicales demandées.

 Si besoin, vous trouverez de plus amples renseignements sur l’allocation vieillesse en cliquant ici.

Et si vous préférez vous faire accompagner, main dans la main, pour la réalisation de vos différentes démarches, ou obtenir des conseils personnalisés pour optimiser votre plan retraite, ArriverenIsraël.com se tient à votre entière disposition.

Contactez-nous !

www.arriverenisrael.com « Pour une Alya main dans la main ! »

contact@arriverenisrael.com | eb@arriverenisrael.com | +972 (0) 54 950 20 74

Laisser un commentaire