Le groupe chinois China Harbour a remporté l’appel d’offres international pour la construction des « ports du futur » en Israël, à Haïfa et à Ashdod. Il lui a été demandé de choisir entre les deux, et il a décidé de construire le port d’Ashdod.

photo

Ainsi que l’a annoncé le site Ashdod Net il y a quelques mois, le premier port « privé » qui sera mis en activité dans le cadre de la réforme prévue pour les ports maritimes sera construit à Ashdod par le géant chinois de la construction d’infrastructures China Harbour. Ce groupe a remporté l’appel d’offres international lancé par Israël pour le choix d’un entrepreneur chargé de la création des ports privés : le port Sud (à Ashdod) et le port de la Baie (à Haïfa). Les chinois ont finalement décidé hier de construire le port Sud, conformément aux conditions de l’appel d’offres qui imposaient de choisir entre les deux ports.

La banque d’Israël elle-même s’est intéressée à la question de savoir où il conviendrait de créer le premier port privé, à Haïfa où à Ashdod, et elle a indiqué que le site d’Ashdod présentait le plus grand intérêt économique. La banque a souligné que le port d’Ashdod bénéficie d’une plus grande demande de la part de clients, il est le plus proche de 64 % des destinations des conteneurs et il est le plus près d’atteindre la limite de ses capacités.

Ainsi, la première compétition intra-portuaire en Israël aura lieu à Ashdod. Le port Sud sera érigé grâce à un investissement d’environ 3,5 milliards de shekels, avec un quai de 1050 mètres de long, au nord du port existant, et face à lui, des brise-lames sur une longueur de 2800 mètres.

Comme cela a été révélé avant même la publication officielle, China Harbour a remporté l’appel d’offres après avoir proposé les montants de financement  les plus bas pour l’édification des ports, soit 6 à 7 milliards de shekels. Ceci, alors que dans l’appel d’offres, ce montant entre pour 80 % de la note finale. D’après les estimations, le groupe Shapir-Ashtrom, qui a terminé en deuxième position, a proposé de construire les ports pour un montant de 4 milliards de shekels chacun. Le troisième groupe en lice, Ludreco, qui s’est présenté avec Solel Boneh (du groupe Shikoun & Binouï), a terminé en dernière position.

source : ashdodnet.com

Laisser un commentaire