Hashem a créé un monde parfait. Il a créé les tests (épreuves) et Il a créé leur médicament : la Tefilah. Cependant, on dit dans la Guemara Shabath page 10 alinéa א :

 תפילה חיי שעה לימוד תורה חיי נצח

La Tefilah a une vie limitée alors que le Limoud Torah a une vie sans fin. On peut être concentré dans sa Tefilah, cela n’empêche pas de l’oublier jusqu’au prochain moment. Elle n’apporte qu’une aide momentanée.

Le Limoud Torah dure car il faut sans cesse revenir dessus, il reste dans notre tête, nous incite à réfléchir même quand nous faisons autre chose.

Quand le corps dort, la Torah  continue car en fait la Neshama ne dort pas. Si on s’arrête quelques instants et on y réfléchit : 24h/24h il fait jour quelque part dans le Monde, donc la prière ne s’arrête jamais. C’est le système parfait qu’Hakadosh Barou’h Hou a mis au point et le Monde tient comme cela. Si il y avait une interruption h’as veshalom, il manquerait quelque chose.

Cependant, le Monde ne tient que par le Limoud Torah qui est fait, lui aussi, tout au long des 24 h à travers la Planète.

Rav Boubli a dit aussi que les épreuves ou tests du ‘Am Yisrael sont une raison pour nous faire prendre conscience  des réglages à faire et se poser des questions. Chaque test ou (épreuve) est calculé en fonction de la capacité de chacun de nous peut assumer et le Maitre du Monde ne nous infligera surtout pas un test qui dépasse notre capacité à le passer.

Si tu as une grosse épreuve, tu as un gros réglage.

Si tu en as une petite c’est donc un petit réglage.

But et force de la tefilah

Servir Hashem c’est une guerre contre soit même, pourtant on sait que c’est pour notre bien ! C’est dur de s’entendre dire : il faut faire comme ça et tu ne peux pas faire ça. Il faut te comporter ainsi, tu n’as pas le droit… C’est une guerre contre soi-même !

Lorsque nous nous justifions sur ce que nous n’avons pas fait c’est une punition que nous nous infligeons. C’est-à-dire : à force de trouver à nous-mêmes des circonstances atténuantes, nous ne faisons que nous éloigner d’Hashem. En quelque sorte, nous souffrons de notre conduite. Il (Hashem) attend de nous beaucoup car c’est pour cette raison que nous avons été choisis et cela se retourne fatalement contre nous. Car en réalité, Il nous a créés pour Son Honneur et mettre de côté tout ce que nous cherchons à justifier.

Il faut toujours rappeler que nous avons le rôle le plus haut de cette Création, le plus Kadoche, le plus noble. Nous devons nous reprendre, nous stimuler et comprendre, comme dit le Ramhal dans Daat Outvounot, que les nations attendent de notre part de faire descendre ici-bas toutes les bénédictions d’En haut.

Laisser un commentaire