Pour Sharansky : « Nous assistons au début de la fin de la présence juive en Europe »Article Précédent
Reprise de l'activité Article Suivant

Le mariage de Mea Shearim et National Geographic

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Le mariage de Mea Shearim et National Geographic

Le mariage de Mea Shearim emporte le second prix du prestigieux concours de photos de National Geographic.

Chaque année, les photographes du monde entier capturent des images à travers la planète en espérant emporter le prestigieux prix du concours de photos du National Geographic. Cette année, 18.000 clichés ont été envoyés par des photographes amateurs et professionnels. Le jury a désigné les grands gagnants du cru 2014.  Le deuxième prix revient à la photographe polonaise, Agnieszka Traczewska qui depuis des années photographie avec art et sensibilité les communautés ultraorthodoxes en Israël et à travers le monde. Certainement parmi les plus belles photos d’art sur ces communautés.

Cette photo a été prise après la cérémonie du mariage, lorsque le couple s’isole pour la première fois, raconte  Agniezska,Pour moi, elle raconte tout un monde, l’émotion d’une première rencontre, l’espoir d’une union, l’amour et la timidité, et aussi la crainte de quitter sa mère et le monde de son enfance.

Dans le mariage ultraorthodoxe ashkénaze, cet isolement dans une pièce après la cérémonie de la houpa, (en hébreu, heder yi’houd , littéralement heder pièce, yi’houdisolement.) fait partie intégrante des lois du mariage juif. Selon la halacha, la mariée doit entrer dans le domaine du fiancé, symbolisé de nos jours par l’entrée sous la houpa, puis les fiancés doivent s’isoler. Les communautés orthodoxes ashkénazes, respectent cette obligation halachique en faisant pénétrer les fiancés dans une pièce qui permet l’isolement des nouveaux mariés. Dans ces communautés où les fiancés ne se sont presque jamais vus, l’instant est évidemment chargé d’émotions.

C’est ce moment-là, que la photographe a saisi: l’entrée dans la pièce des nouveaux mariés, juste avant le départ de la mère de la mariée.

Dan Westergren, un des membres du jury explique ainsi le choix de cette photo «La photographie est un outil puissant qui d’un côté montre les différences entre les hommes de la planète, mais de l’autre, dévoile l’universalité des sentiments.  Dans cette photo du mariage juif, le chapeau de fourrure et la robe de la mariée sont des indices du lieu très particulier où se situe cette scène. Mais les sourires, les regards des mariés pourraient être ceux de n’importe quels adolescents à travers le monde. Quand je regarde cette photo, je ne peux pas m’empêcher de penser à l’essence même de l’amour et du mariage. Toute photo, qui me fait penser, réfléchir, mérite d’emporter le prix National Geographic. Voilà donc la raison de mon choix. »

Photo: 2ème PRIX National Geographic  : Mariage  dans le quartier ultra-orthodoxe de Jérusalem. Aaron et Rivkeh (18 ans) se rencontrent pour la première fois. Photographe : Agnieszka Traczewska

Toutes les photos primées sont accessibles sur le site de Travel National Geographic 

http://travel.nationalgeographic.com/travel/traveler-magazine/photo-contest/2014/

Katy Bisraor

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël