Alya : Tout un programme….Article Précédent
Religion : Une personne voyageant en Israël ou un Israélien partant en diasporaArticle Suivant

Tourisme : « Avraham ouvrait sa porte à tous »

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Tourisme : « Avraham ouvrait sa porte à tous »

Publié dans le Jérusalem Post le 22/10/2014 By Kathie Kriegel

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. C’est ce qu’a annoncé Ouzi Landau, le ministre du tourisme, à l’occasion de Roch Hachana. L’année nouvelle signera la reprise de ce secteur d’activité et pour ce faire, la créativité doit être au rendez-vous

Drôle d’endroit pour une rencontre

Une auberge de jeunesse, pour un ministre. Ce n’est pas exactement l’endroit où l’on s’attendrait à être convié pour une conférence de presse. Mais Ouzi Landau a de bonnes raisons de vouloir surprendre son monde. Entouré de son équipe, c’est à l’« Avraham Hostel » de Jérusalem autour d’un brunch, qu’il a présenté ses vœux pour la nouvelle année au personnel de son ministère. L’édition française du Jérusalem Post était conviée à l’évènement. Ce choix du lieu, mûrement réfléchi, est hautement symbolique. C’est tout d’abord l’endroit tout désigné pour s’inscrire dans les pas du premier patriarche Avraham, l’hôte par excellence, qui ouvrit sa maison aux trois anges, émissaires du tout-puissant, venus tester son hospitalité, a rappelé le ministre d’emblée. « Nous voulons accueillir tous les touristes, de quelque confession qu’ils soient et de tous les pays ».
l'Auberge Avraham Hostel, petits prix et grande convivialité

La maison est ouverte, donc. L’appel n’est pas seulement commercial. Il traduit aussi la volonté de faire découvrir Israël au monde pour en cueillir les dividendes politiques. « Israël est l’endroit le plus sûr du Moyen-Orient pour les chrétiens et les arabes », a-t-il martelé. Encore faut-il le faire savoir et arriver à convaincre les tours opérateurs et les potentiels touristes de venir le constater sur le terrain. Pour ce faire, le ministre compte sur tous les acteurs de la profession, dont il a invité un large panel à venir exprimer leurs idées et partager leur expérience à l’occasion de cette rencontre et de nombreux colloques, organisés pour travailler activement à cette relance hors des sentiers battus. « Israël, terre de création », est la nouvelle signature du ministère du tourisme.
Ouzi Landau

Etats des lieux

Le secteur touristique a été gravement affecté par l’opération « Bordure protectrice ». Selon les chiffres du Bureau central des statistiques seulement 400.000 touristes ont passé leurs vacances dans l’Etat hébreu en juillet et août, soit 31% de moins qu’en 2013, ce qui lui inflige 2 milliard de shekels de pertes, 500 millions rien que pour les hôtels, remplis à 30% seulement. Pour compenser le manque à gagner, il se voit doté d’une enveloppe de 491 millions de shekels de rallonge budgétaire pour 2014. Ouzi Landau, le ministre du Tourisme a commencé par remercier le Premier ministre pour avoir apporté un soutien immédiat à l’industrie du tourisme. « Les chiffres prouvent que les indemnisations que nous avons réclamées au gouvernement pour des zones qui vont au-delà du rayon des 40 kilomètres étaient nécessaires », a-t-il affirmé. « Grâce à cette augmentation substantielle de notre budget, nous avons pu éviter le licenciement de milliers d’employés et cela nous permettra de renforcer notre soutien aux entreprises touristiques, qui contribuent fortement à la croissance économique du pays », a-t-il précisé sous les applaudissements. Cette manne financière à l’échelle nationale, assortie d’une indemnisation pour les taxes foncières, s’adresse tout particulièrement aux petites et moyennes entreprises. 20 millions de shekels iront directement aux guides touristiques et aux acteurs de ce secteur d’activité du sud du pays. Autre bonne nouvelle, la création d’un comité interministériel qui se penchera sur le soutien à accorder systématiquement à cette industrie en temps de crise. Le ministre a rappelé que le tourisme emploie 200 000 personnes dans le pays et rapporte davantage à l’économie du pays qu’il n’en coûte. « Tout le monde comprend l’importance qu’il y a à soutenir ce secteur d’activité qui est un moteur de croissance économique et fait rentrer 40 milliards de shekels dans les caisses du pays » a-t-il souligné.
Yaron Burgin  co-propriétaire et directeur général de l'Auberge Avraham Hostel (à gauche et Ouzi Landau)

Les prémices de la reprise

 « Il faudra bien 6 à 7 mois pour assurer la relance », concède Ouzi Landau. « Mais nous avons déjà à nous réjouir d’une occupation des hôtels pendant les fêtes de Tichri plus que satisfaisante », a-t-il confié. Les données publiées par l’Israël Hôtel Association, invitent à l’optimisme, puisque l’occupation dans les hôtels à Ashdod et Ashkelon a frisé les 100%. …Lire la suite

 

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël