Oublier d’allumer

Si on n’a pas allumé avant le lever du jour, on allumera alors sans berakha.

Quelqu’un qui n’a pas pu allumer du tout les lumières de ‘Hanouka, ne pourra plus remplacer la ou les allumage(s) perdu(s). Il continuera à allumer le même nombre de lumières que tout le monde en récitant la berakha. Dès qu’il allumera pour la première fois, il récitera également la bénédiction de chéhé’héyanou.

Source : La Quoti Halakhique

 

Laisser un commentaire