Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, prie au Mur occidental avant son discours de la semaine prochaine au Congrès américain.

Netanahu-at-Kotel
Crédit Photo: Avi Ohayon / GPO

Premier ministre Binyamin Netanyahou a visité le Mur occidental (Kotel) samedi soir, heure avant de se envoler pour les Etats-Unis pour un discours à l’AIPAC et à une session conjointe du Congrès.

Netanyahu a déclaré:

A la veille de mon voyage aux États-Unis, je suis venu ici, au Mur occidental. Je voudrais saisir cette occasion pour dire que je respecte le président américain Barack Obama.

Je crois en la force de la relation entre Israël et les Etats-Unis et dans leur force de surmonter les divergences d’opinion, celles qui ont été et celles qui vont être encore.

En tant que Premier ministre d’Israël, il est de mon devoir de veiller à la sécurité d’Israël; par conséquent, nous nous opposons fermement à l’accord en cours d’élaboration avec l’Iran et les grandes puissances, qui pourrait mettre en danger notre existence même. Face à ce danger, nous devons nous unir et aussi expliquer les dangers découlant de cet accord, à Israël, à la région et au monde.

Netanyahu doit parler au Congrès mardi. Pour l’instant, environ 20 démocrates vont boycotter le discours, ce qui sera très significatif pour les relations avec Obama et pour la campagne électorale de la Knesset.

Yitzchak Herzog et Tzipi Livni du parti « de Camp sioniste » ont fusionné, avec pour principaux enjeux de campagne : l’anti-Netanyahu de l’establishment israélien, la crise du logement et les difficultés des familles dans leur quotidien.

Ils n’auront pas d’autre choix que de couvrir les «discours de Netanyahu sur la menace nucléaire iranienne ».

À propos de l’auteur: Tzvi Ben Gedalyahu est diplômé en journalisme et en économie de l’Université George Washington. Il a travaillé comme un journaliste de cub en Virginie rurale et comme réviseur principal pour les grands quotidiens métropolitains canadiens. Tzvi a écrit pour Arutz Sheva pendant plusieurs années avant de rejoindre la presse juive.

Laisser un commentaire