Jeudi soir, tout au bout du combat face au Maccabi Bnot Ashdod et dans un Palacium bondé, une place en finale de Coupe d’Europe sera délivrée. Sur le terrain, Laetitia Kamba (28 ans), profitera de l’absence de Géraldine Robert, pour gonfler son temps de jeu, défendre… et aider l’ESBVA-LM à réaliser l’exploit.

292166313_B974923228Z.1_20150304105348_000_GO04386R1.1-0

Les retrouvailles n’ont hélas pas pu avoir lieu la semaine dernière du côté d’Ashdod. Mais ce n’est que partie remise : les deux amies d’enfance en sont convaincues ! Si Laetitia Kamba, l’ailière villeneuvoise, a les yeux pétillants quand on évoque avec elle l’Israël, c’est parce que cela la ramène à sa tendre enfance, et au collège Saint-Joseph d’Aubervilliers. «Ma meilleure amie de l’époque s’appelait Sarah Zeggai, explique-t-elle. Elle me parlait tout le temps de son pays, m’invitait régulièrement dans sa famille, et m’a fait découvrir la culture juive. L’Israël est un très beau pays, qui m’attire. Sarah travaille aujourd’hui à Tel Aviv mais n’a pas pu se libérer pour venir me voir jouer jeudi dernier. »

Si Laetitia Kamba aime le pays pour sa culture, son climat aussi, elle ne peut pas en dire autant de son basket. Son bilan actuel face aux clubs israéliens ? Trois matchs… trois défaites ! « J’ai perdu deux fois contre l’Elitzur Ramla en 2011-2012 (79-60 et 63-55) sous les couleurs de Mondeville, et la semaine dernière à Ashdod (66-57), précise-t-elle. On a certes perdu de neuf points, un écart important, mais on est capables d’aller la chercher cette place en finale. Il faut tout simplement gommer les erreurs du match aller et aller droit au but. »

C’est vrai, quoi, l’ESBVA-LM ne peut pas, une deuxième fois d’affilée (après le Dynamo de Moscou l’an dernier), chuter en demi-finale ! « Je ne sous-estime pas notre équipe de l’an dernier, mais celle de cette année est bien meilleure, à tous les postes. Sur notre réel niveau, on peut y croire ! » Même sans Géraldine Robert, appelée cette semaine en sélection du Gabon ? « Une équipe nationale, ça ne se refuse pas. C’est vrai que son absence fait mal à l’équipe mais on ne va pas chercher la polémique pour autant. On est contentes pour elle et on va lui offrir son billet pour la finale ! » Jeudi soir, sous les yeux de Stephen Brun, son chéri (le Boulonnais commentera cette demi-finale retour en direct sur Grand Lille TV), Laetitia Kamba aura pour mission première de défendre. Il s’agira ensuite d’effacer ces neuf points du match aller !

ESBVA-LM – MACCABI BNOT ASHDOD. Jeudi soir, 20 heures, au Palacium de Villeneuve-d’Ascq.

Laisser un commentaire