C’est malheureux mais c’est comme ça. Accueillir des Israélien(ne)s sur son territoire (c’est aussi une vraie préoccupation pour l’Eurobasket 2015 au stade Pierre-Mauroy) requiert forcément un œil aiguisé et une sécurité accrue.

Si le match de ce jeudi soir restera, on n’en doute pas, un grand match de basket féminin, des précautions ont été prises afin que cette demi-finale retour d’Eurocoupe se joue dans les meilleures conditions de jeu possible.

« Je me souviens avoir joué l’Hapoel Jérusalem avec Roanne, explique Valentin Cavelier, le manager général de l’ESBVA-LM. À l’époque, on avait eu le droit à des fouilles dans la salle, avec des chiens. Mais c’est surtout le Mossad (les services secrets israéliens) qui avait accompagné l’équipe et imposé sa présence le jour J au match. »

Détecteurs de métaux

En sera-t-il de même ce jeudi soir ? « J’ai posé la question à mon homologue du Maccabi Ashdod, je n’ai pas encore eu de réponse. Alors en amont, on a pris contact avec la préfecture via la mairie et on a renforcé notre propre service de sécurité, notamment à l’extérieur du Palacium. »

Les spectateurs seront soumis, à l’entrée, aux détecteurs de métaux et à un contrôle des sacs. Parmi eux, des agents de la BAC (brigade anti-criminalité) en civil veilleront. « En se servant du plan Vigipirate, et sans entrer dans la psychose, on va faire en sorte d’accueillir cette équipe comme il se doit », conclut Valentin Cavelier.

ESBVA-LM – MACCABI BNOT ASHDOD (Isr) (57-66 à l’aller), ce jeudi soir (20 h), au Palacium de Villeneuve-d’Ascq.

http://www.lavoixdunord.fr/

Laisser un commentaire