CALL MEMBERS recherche  2 commerciaux sédentaires IT  spécialisés GOOGLE ADWORDS.Article Précédent
Paracha Tazria-MetsoraArticle Suivant

Ashdod : Honorons la mémoire des victimes de l’holocauste, nos frères assassinés par les nazis !

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Ashdod : Honorons la mémoire des victimes de l’holocauste, nos frères assassinés par les nazis !

Yad lebanim – 15/04/2015

Bonsoir à tous les survivants, leur famille, nos jeunes, notre chère jeunesse d’Ashdod.

Nous sommes venus ici ce soir pour honorer la mémoire des victimes de l’Holocauste, nos frères qui ont été assassinés par les nazis et leurs collaborateurs – des communautés entières d’hommes jeunes, vieux, les femmes et les enfants dont le seul crime était …. qu’ils soient nés Juifs.

Nous sommes venus ici ce soir, car nous avons l’obligation morale et profonde, que nous partageons tous – de nous rappeler et de rappeler à nos jeunes, l’impensable, un drame unique dans toute l’humanité, une détérioration morale que l’on voit se développer en Europe, un peu plus de soixante-dix ans après.

M. le grand rabbin d’Ashdod le Rav Yossef Scheinin, Mr le ministre des Transports et la sécurité routière – Israël Katz; Adjoint au maire M. Gaby Knafo, le rav Amram Knafo, Adjoint au Maire le Rabbin Mordechai Lieberman, M. Boris Giterman M. Vladimir Gershov; adjoints au maire;

Nous continuerons à nous souvenir de nos chers amis, anciens dirigeants de la ville, à présent décédés, symbole pour nous de l’héroïsme et de la renaissance après l’Holocauste

D’eux et de nombreux survivants qui vivent parmi nous, nous avons appris au fil des ans, à chacun de nous, de génération, en génération que nous avons une mission. Une mission qui est « le devoir de mémoire ». D’une part pour ne rien oublier et d’autre part pour léguer ce malheur aux générations futures, qui pour mieux grandir ne doivent rien oublier de l’Holocauste.

Des études menées par des organisations spécialisées montrent que plus de 80 % d’israéliens pensent que l’Holocauste est un événement qui fait partie de l’histoire, un résultat alarmant – que nous ne pouvons pas nous permettre d’accepter sans réagir. Nous devons continuer à apprendre par les survivants qui vivent parmi nous, des gens qui ont vécu personnellement l’horreur. nous devons continuer à transmettre leur témoignage le plus fidèle possible. Malheureusement, l’histoire est un éternel recommencement et nous ne pouvons pas nous permettre de taire cette période noire de l’histoire.

Le Dr Yehiel Lasri évoqua les camps de concentration, les conditions de détentions, les conditions d’élimination, la façon dont les juifs ont été traités pendant la guerre

Dans le même temps, il parla de la libération, de l’état psychologique des survivants. Beaucoup ont décidé de retourner dans leurs foyers d’avant la guerre, mais en plus d’avoir perdu leur famille, ils avaient même perdu leur maison. Ce fut insupportable selon les villes ou ils retournaient, en particulier en Europe orientale, les survivants ont rencontré de graves manifestations antisémites, et 1000 ‘entre eux ont été tués dans les premières années après la guerre par la population locale.

Avec la rigueur de la guerre, le désir des survivants à s’échapper de l’Europe, pour leur sécurité, en raison de la politique d’immigration stricte de l’Angleterre, qui gouvernait alors la terre d’Israël. Ainsi est née l’ «immigration clandestine» a été essentiellement les tentatives de briser les frontières et se installer en Israël par bateau. L’immigration illégale et l’augmentation de l’immigration en Israël Israël et d’autres pays, étaient pour les survivants, une étape importante dans leur processus de réadaptation. Les survivants ont participé, chacun à leur manière, à la construction d’un monde meilleur pour eux-mêmes, pour leurs enfants et les générations futures qui ne connaissaient pas les horreurs de l’Holocauste.Ils se sont battu pour le droit à la liberté, à la création d’une patrie libre et indépendante. Et ici, à Ashdod, des gens merveilleux vivant encore parmi nous, nous ont appris le courage, la force puissante de l’esprit, inhérente à notre peuple. Ils sont un modèle pour nous.

Et là, je voudrais faire appel à vous nos jeunes – l’Etat d’Israël est une réalité. Il est fort, prospère et novateur parmi les pays développés et de pointe dans le monde.
Mais cependant, il n’est pas question de faire un cours d’histoire sur l’Etat d’Israël, notre pays. Nous tous, et vous en particulier, vous avez un devoir et la responsabilité de travailler pour la sécurité et la sûreté de l’existence du pays. Nous devons augmenter de manière significative le nombre d’inscrits dans les rangs de Tsahal, et vous deviendrez plus tard à l’âge adulte de bons citoyens. Ce que vous donnez tous et chacun d’entre vous pour la force nationale et de l’éternité d’Israël.

Et avec vous, chers jeunes, nous devons nous rappeler encore une fois, le devoir sacré de veiller à la dignité des survivants qui vivent parmi nous. Un service d’aide municipale est mis à disposition des personnes qui le souhaitent

Le service est bien entendu gratuit et il est parrainé par la ville d’ Ashdod. il fait partie de notre engagement moral envers les survivants. En outre, une aide budgétaire actuelle, le pays a commencé ces dernières années pour les survivants, pour financer les besoins de mise en conformité.

A notre époque,engageons nous à ne pas oublier les six millions de Juifs disparus dans la Shoah, et à le rappeler le plus souvent à nos jeunes car rien n’est acquis ici, même pas Israël !

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bank Discount
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël