Pierre Sarkozy s’est produit comme DJ en Israël pour les fêtes de l’Indépendance.
Ce mercredi 22 avril, il a eu la mission d’animer comme DJ une soirée organisée pour le 67ème anniversaire de la création de l’État d’Israël.

Le fils aîné de l’ancien président de la République, connu dans le milieu de la musique sous le pseudonyme DJ Mosey, s’est rendra en Israël la semaine dernière pour animer une des fêtes de l’Indépendance.

Dans l’ombre de son père, Pierre Sarkozy s’est fait un nom dans le monde de la scène musicale. Sous le pseudonyme DJ Mosey, le jeune homme de 30 ans parcourt le globe depuis plusieurs années pour enflammer les plus prestigieuses boîtes de nuit.
C’est aux platines de la Rave Haasmaout dans le Park Amphitheater de Rishon Lezion qu’il a fait le show en Israël pour la troisième fois.

Au site israélien Ynet, à quelques jours des fêtes de l’Indépendance, Pierre Sarkozy s’est confié sur ses rapports avec l’État Hébreu:

«Chaque fois que les gens me posent des questions sur mes visites en Israël, je dis toujours que je suis agréablement surpris et impressionné.»

Il poursuit: «Lorsque vous entendez parler d’Israël dans la presse et dans les médias, c’est généralement dans des contextes difficiles, comme le terrorisme et la guerre.

Alors quand je suis arrivé à Tel-Aviv pour la première fois, ça a été une surprise, de ne pas ressentir le danger. Au contraire, l’ambiance est très détendue, artistique, et on sent l’esprit d’ouverture.»

Pierre Sarkozy possède des origines juives du côté de son arrière grand-père paternel, «un homme formidable, qui a élevé mon père», précise le DJ. Et d’ajouter: «Malheureusement, il est mort longtemps avant que je ne naisse et je ne l’ai pas connu.»

Le fils de l’ex président a également profité de l’entretien pour évoquer ses relations avec la musique israélienne et raconte: «Quand j’ai visité Israël, j’ai fait le tour du marché aux puces de Jaffa et je suis allé dans un magasin qui vend des vinyles d’occasion. C’était très agréable, une première rencontre avec la musique locale. J’ai aussi un ami, un DJ juif qui m’a fait connaître davantage la scène musicale israélienne.»

http://www1.alliancefr.com/

Laisser un commentaire