29 Iyar 5775
Le 18 mai 2015
Référence: 10116

Il y a aussi une limite à la patience

Les acheteurs et les commerçants dans la zone commerciale Ezor Beit peuvent maintenant pousser un soupir de soulagement.
Après de nombreux appels au 106 et de plaintes déposées auprès de la municipalité, les agents municipaux ont été forcés d’évacuer les marchandises placées dans les lieux publics, les passages pour les piétons et les zones de transports publics. Même la patience à ses limites. En fin de compte l’espace public a été rendu au public.

Vendredi matin, les agents municipaux sont intervenus dans le centre commercial pour la deuxième et la dernière fois pour avertir les commerçants que l’espace réservé au public doit resté public et non pas envahi d’étals de toutes sortes, surtout aux commerçants qui n’ont pas réagi aux derniers avertissements. Chaque emplacement est bien délimité et il est demandé de le respecter.

Mettre des objets d’occasion sur la voie publique est strictement interdit d’autant que de nombreux avertissements ont été donnés à l’intéressé ainsi qu’une demande d’évacuer les objets et les lieux  et qu’il n’en a pas tenu compte, ce qui a amené en désespoir de cause la mairie à intervenir.

Les marchandises et les biens ont été confisqués et par cette action, un message clair a été donné  à tous ceux qui profitent de la situation et qui
enfreignent la loi. Dorénavant, ils prendront leurs responsabilités et sauront à quoi s’attendre s’ils ne la respectent pas.

Cordialement,

Eddy Ben-Hamo
Le porte-parole de la municipalité

Laisser un commentaire