Le terroriste Jibril Rajoub a finalement accepté de retirer la demande d’exclusion d’Israël de la FIFA. Le président de l’UEFA Michel Platini l’avait encore exhorté à le faire en insistant sur le fait qu’il n’avait aucune chance d’obtenir l’exclusion d’Israël, qui n’avait en rien violé les statuts de la FIFA. Ofer Eini, président de la Fédération israélienne a remercié Jibril Rajoub (!) et déclaré que le sport devait constituer un pont vers la paix et non un moyen pour obtenir des gains politiques.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a salué  cette décision, notant que les efforts internationaux israéliens ont porté leurs fruits. Il a rajouté: « Israël désire la paix mais pas au moyen de la contrainte ou de distorsions de la vérité mais au moyen de pourparlers directs entre les parties. Malheureusement, toutes ces initiatives palestiniennes successives éloignent toute possibilité de paix ».

La ministre de la Culture et des Sports Miri Reguev a noté « une grande victoire pour le sport » et remercié les dirigeants de la FIFA et de l’UEFA qui ont « empêché une grossière intrusion de la politique dans le sport ». Elle a invité Jibril rajoub à la rencontrer pour pourvoir résoudre ensemble les questions qui restent en suspens.

La vice-ministre des Affaires étrangères Tzipi Hotovely s’est félicitée de l’épilogue de cette longue affaire et s’est dit soulagée qu’une situation des plus absurdes ait été évitée dans laquelle Israël aurait été exclu d’une organisation sportive internationale. Elle a exprimé sa gratitude aux fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères qui ont oeuvré jour et nuit aux côtés de la Fédération israélienne de football pour déjouer l’initiative arabe palestinienne.

Parallèlement, le congrès de la FIFA a adopté à une énorme majorité – 165 voix contre 18 – la motion déposée par Jibril rajoub demandant la création d’une commission qui sera chargée de superviser le traitement des questions ayant trait aux joueurs de l’équipe de « Palestine ». Cette commission comprendra des représentants israéliens, de l’AP et de la FIFA.

Laisser un commentaire