Tou beAv 5775 (2/4)Article Précédent
Alya : Le CNEF cet étéArticle Suivant

Une dent humaine de 560.000 ans découverte dans les Pyrénées-Orientales

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Une dent humaine de 560.000 ans découverte dans les Pyrénées-Orientales

«C’est une découverte majeure parce qu’on a très peu de fossiles humains à cette période-là en Europe», explique la paléoanthropologue Amélie Viallet. 

De jeunes archéologues bénévoles français ont découvert la semaine dernière à Tautavel (Pyrénées-Orientales) une dent d’un individu adulte qui vivait il y a 560.000 ans, soit 100.000 ans avant le célèbre Homme de Tautavel, ce qui constitue une « découverte majeure » selon les chercheurs sur place.
« Une grosse dent d’adulte – d’homme ou de femme, on ne peut pas le dire – a été trouvée pendant des fouilles dans un niveau de sol dont on sait qu’il remonte à 550.000 ans, parce qu’on a utilisé de nombreuses méthodes de datation différentes », a expliqué aujourd’hui la paléoanthropologue Amélie Viallet, 39 ans. « C’est une découverte majeure parce qu’on a très peu de fossiles humains à cette période-là en Europe », a-t-elle commenté. »C’est une pièce du puzzle qui nous manquait pour contribuer à répondre à la question cruciale: est-ce que l’homme de Néandertal, à 120.000 ans, provient d’une lignée unique? », a ajouté la paléoanthropologue qui travaille au centre de recherches de Tautavel et est également maître de conférence au Muséum naturel d’histoire à Paris. La trouvaille a été faite dans la grotte ou « caune » de l’Arago, près du village de Tautavel, à 34 km au nord-ouest de Perpignan, considérée comme un poste d’observation idéal pour les chasseurs de la Préhistoire.
Il s’agit de l’un des plus importants gisements préhistoriques du monde.

Sur ce site – fouillé depuis 50 ans par des milliers de bénévoles du monde entier-, plus de 140 restes de squelette de « l’homme de Tautavel », à 450.000 ans, avaient déjà été découverts.
Jeudi après-midi, la dent humaine a été découverte par deux jeunes bénévoles français, Camille, adolescente de 16 ans, et Valentin, âgé d’une vingtaine d’années, qui travaillent au pinceau sur un carré de fouilles, a relaté Mme Viallet.

http://www.lefigaro.fr/

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël