Nous constatons que le design reste inchangé, mais un nouvel écran fait toute la différence : quelques jours avant sa sortie officielle, nous vous donnons notre avis sur le IPhone 6s avant sa sortie vendredi.

Comme chaque année, Apple renouvelle son iPhone. Le nouvel iPhone 6S, et son grand frère l’iPhone 6S Plus, ne présentent pas physiquement de différences avec leurs prédécesseurs, mais se distinguent par une série de petites innovations qui, elles, font vraiment la différence.

 Le produit: Physiquement, l’iPhone 6S ressemble comme deux gouttes d’eau à l’iPhone 6. Même écran rétina de 4,7 pouces (11,9 centimètres de diagonale), mêmes boutons, même profil avec 0,2 milllimètres d’épaisseur en plus. Il faut retourner l’appareil pour s’apercevoir qu’on a affaire à un modèle S avec l’empreinte gravée. Ses principales nouveautés, l’écran sensible à la pression, l’appareil photo qui filme en 4K et la fonction de photos animés ne se découvrent qu’une fois l’appareil pris en main.

Principale innovation de ce modèle: l’écran 3DTouch, inspiré de l’Apple Watch, qui permet d’afficher de nouvelles fonctions en appuyant fort sur l’écran. Il marche sur certaines icônes, pour accéder rapidement à des options ou à des contacts, mais aussi dans des applications. En maintenant la pression sur un email, on affiche son aperçu. Si on appuie à nouveau, on peut consulter le message en entier. Et dans le message, la même fonction permet de jeter un coup d’œil sur l’agenda ou de consulter un plan en vue d’un rendez-vous à venir.

En prime, ce système vient enfin résoudre le fâcheux problème du déplacement du curseur. Appuyez fort sur le clavier virtuel, et vous pourrez utiliser l’écran comme trackpad pour positionner précisément le curseur. Du coup, on se prend à enfoncer l’écran un peu partout

● On aime: Avec un appareil photo plus précis de 12 mégapixels, l’iPhone 6S fait de meilleures photos. L’autofocus est plus rapide, les couleurs mieux équilibrées, la luminosité plus généreuse. Il sait même faire des photos animées, c’est à dire enregistrer une seconde avant et une seconde après le déclenchement pour se rappeler de l’ambiance, ou pour saisir une expression qui aurait échappé à une simple photo. Il suffit après d’appuyer fortement sur l’écran pour «animer». l’image. On pourra exporter ensuite la photo et la courte séquence vidéo.

Et pour se mettre au goût du jour, l’iPhone 6S est capable d’enregistrer des vidéos en 4K ultra haute définition. La qualité est excellente, même quand on lit la vidéo sur l’écran de l’iPhone qui n’est pas 4K. La durée des séquences n’est pas limitée et à la différence d’autres smartphones, l’iPhone 6S ne chauffe pas pendant le tournage d’un vidéo en 4K.

● On aime moins: La fonction 3DTouch se révèle tellement pratique qu’on s’étonne de ne pas la voir fonctionner dans une quantité de situations ou dans toutes les applications. Une bizarrerie: pour passer de l’enregistrement HD à l’enregistrement en 4K, il faut quitter l’appareil photo, ouvrir les réglages de l’iPhone et fouiller dans la rubrique «Caméra»… On regrette aussi que l’écran ne soit pas adapté à la très haute résolution, comme ceux des derniers smartphones de LG ou de Sony. Et qu’Apple n’ai pas profité de l’occasion pour rendre son iPhone étanche.

● Le verdict: Avec ces versions s, Apple se démarque un peu de la concurrence, surtout avec l’écran sensible qui apporte de nouvelles fonctions. Pas sûr néanmoins que ceux qui ont investi dans l’iPhone 6 craqueront cette fois-ci.

sources : http://www.lefigaro.fr/

Laisser un commentaire