Jusqu’à quand ?

Cinq morts en cette fin de semaine, cinq morts innocents, cinq morts parce qu’ils étaient Juifs !

Ma retraite forcée m’oblige à un devoir de réserve… Mais ce soir le devoir de réserve je m’en contre fous !

Jusqu’à quand allons-nous accepter de voir mourir nos proches, tués par des mains haineuses d’arabes qui bénéficient de tous les bienfaits de l’Etat providence israélien.

Depuis l’arrêt de Guysen, je me suis obligé à avaler des couleuvres, avec dégout, devant le vide sidéral que laissait ce média dans le traitement de l’info francophone, du Moyen-Orient en général et d’Israël en particulier.

Je ne veux jeter en rien la pierre à mes confrères existants, ni aux nouveaux qui essaient de combler ce vide. Mais certains ont une vocation généraliste et les autres sont trop récents ou trop « pauvres » pour être entendus efficacement.

Alors comme moi, vous avez pu vous rendre compte de l’absence totale du rapport de ces abominables nouvelles dans les « news » des journaux, radios et autres télévisons de France, pays qui nous intéresse au premier chef.

Seulement la situation sécuritaire vient de s’emballer, tant chez nous, qu’en Europe occidentale.

L’extrémisme musulman sous ses différentes composantes, a pris parfaitement conscience de l’incapacité des démocraties comme la France pour ne citer qu’elle, à réagir ni même à comprendre les motivations de ces courants islamistes destructeurs. De plus, par le pourcentage de la population musulmane très élevé, désormais, dans ces pays, il leur est impossible de prendre parti pour Israël sans risquer un surcroit de violence urbaine.

Ici, en Israël, nous sommes, probablement, la seule démocratie de culture Judéo-Chrétienne à avoir pris la mesure de ce danger qui touche désormais toute la planète. Alors il est temps pour notre gouvernement de prendre des mesures coercitives, autrement plus musclées, afin d’enrayer, si il en est encore temps, le début de cette troisième intifada.

Je vous prie d’accepter mes excuses pour cette intervention, mais j’ai comme des milliers d’entre nous, le cœur brisé par ces attentats. Ce soir, je pense à ces enfants devenus orphelins qui seront à jamais marqués par cette tragédie. Souhaitons-leur un avenir radieux au sein de notre merveilleux pays.

Pour l’heure, nous devons penser à ces nouvelles victimes et prier afin que notre gouvernement puisse trouver les moyens de stopper ce regain de violence.

Vous avez aime cet article ? partagez le !

 

Laisser un commentaire