Vous voulez apprendre l’hébreu ? nous avons un plan parfait pour vous !Article Précédent
Barekh Alenou dans la ‘amida (1/3)Article Suivant

Paracha de la semaine Noa’h

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Paracha de la semaine Noa’h

« Dieu dit à Noé: « La fin de toute chair est venu devant moi, car la terre est emplie de brigandage ( h’amass) à cause d’eux ; et voici (…) Fais toi une arche ( téva ) en bois degopher (…) et voici comment tu la feras: trois cents coudées la longueur de l’arche, cinquante coudées sa largeur, et trente coudées sa hauteur ( Gn, 6, 13 à 15 ).

Noé fit selon tout ce que Dieu lui avait ordonné, ainsi ( ken ) fit-il » ( Gn, 6, 22 ).

נֹחַ

 Noa’h

 Genèse 6:9-11:fin : De Noa’h à Avraham, le déluge ; les nations et la tour de Babel

Haphtara : Isaïe 54:1-55:5

  Ce sont ici les générations de Noa’h, Noa’h était un homme juste ; il était parfait parmi ceux de son temps ; Noa’h marchait avec Dieu. Genèse 6:9

Cette Sidra commence avec la construction de l’Arche et finit avec le départ de Tera’h qui emmène son fils Avram pour la terre de Canaan ; il s’arrêtera à Haran.

Différents évènements sont relatés, chacun porteur d’une révélation et d’un message pour l’humanité. Le plan divin se dessine à travers chaque mot :

v    La terre remplie de violence, en hébreu ‘hamas, violence, rien de nouveau sous le soleil…

v    A cause de ses mauvaises œuvres, l’homme cause la destruction de la Création entière.

v    Solution divine avec Noa’h et l’arche du salut.

v    Chem, ‘Ham et Yaphet, trois hommes foncièrement différents qui vont repeupler la terre par leurs descendants qui représentent les 70 nations souches.

v    La colombe, messagère de bonne nouvelle et symbole d’Israël.

v    La révolte de Nemrod, première tentative de gouvernement dictatorial.

v    Enfin, la solution divine avec l’appel d’Avraham.

La dépravation sexuelle régnait à l’époque. Or elle est toujours le signe physique d’une dépravation spirituelle, idolâtre. Le mot ‘hamas חֲמַס signifie violence et est utilisé pour le pillage, le faux témoignage, la cruauté, la fausseté, le viol, le vol du bien d’autrui, le mensonge, la débauche, l’adultère… Aujourd’hui, en Israël et dans le monde, c’est cet esprit qui agit, un esprit qui veut dominer par la peur et la brutalité et corrompre le témoignage de Dieu.

Car tu as pillé beaucoup de nations, et tout le reste des peuples te pillera, à cause du sang des hommes et de la violence ‘hamas חֲמַס faite au pays, à la ville, et à tous ceux qui y habitent. Habacuc 2:8

Une des leçons de cette portion de la Thora est que l’homme, nommé gardien du monde, peut par ses actions le détruire ou le préserver. En effet, il existe un lien d’ordre spirituel entre les hommes et la nature car Adam a été fait gardien de la Création comme nous le voyons dans les premiers chapitres de Genèse. Ceci implique qu’Adam avait un discernement prophétique pour donner un nom à chaque animal, correspondant à ses caractéristiques. Par exemple, « chien » se dit « kélev » qui signifie aussi « comme le cœur ». Or le chien est l’ami de l’homme par excellence. Il devait aussi « travailler » le Gan Eden léavda לְעָבְדָהּ mot qui s’emploie pour le service de D.ieu et le garder léchamra לְשָׁמְרָהּ   mot utilisé pour garder et protéger le Shabbat.

Le mot Teva תֵּבָה (arche) est employé dans notre texte pour l’arche. Ce mot est employé deux fois dans l’Ecriture : avec l’arche de Noa’h et avec celle utilisée pour protéger Moshé.

Dans les deux cas il est question du salut d’un peuple. Noa’h, fondateur de la nouvelle génération et Moshé, sauveur de la nation d’Israël qui va être la détentrice de l’Arche de l’Alliance de D.ieu cette fois.

Les trois fils de Noa’h représentent trois types d’humanité :

– Shem (dont le nom signifie « Nom »), le juste. La tradition indique qu’il serait né circoncis. De lui descendent les Sémites et Avraham, Yits’hak, Yaacov, David… C’est le monde spirituel.

– ‘Ham (littéralement « chaud ») représente les passions sensuelles, le monde de la chair. Canaan, son descendant donna son nom à la population la plus dépravée de l’époque.

– Yaphet (beauté), le père de l’esthétique, de la culture et des beaux-arts. Son fils Yavan (Grèce) est l’ancêtre des Grecs. Il est intéressant de noter à propos de la bénédiction donnée par Noa’h que les dons donnés à Yavan doivent être mis au service de D.ieu :

  Que Dieu élargisse Japheth, et qu’il demeure dans les tentes de Sem, et que Canaan soit son esclave ! Genèse 9:27

Depuis cette arche du salut, la colombe, messagère de paix, revient à l’arche un brin d’olivier au bec : l’olivier est le symbole d’Israël. La Terre d’Israël n’aurait pas été submergée par le déluge, mais épargnée.

Nemrod signifie « rébellion », il est effectivement l’instigateur de la rébellion contre D.ieu. Il fut le premier grand sorcier et séducteur de l’histoire de l’humanité. Il enfreindra le commandement divin de se disperser et de peupler la terre et cherchera à centraliser et à contrôler sous son règne la nouvelle génération jusqu’à ce que D.ieu confonde (Babel) les langages. La tradition nous dit que seuls les descendants de Shem avaient conservé la langue sacrée d’origine qui était l’hébreu.

Aujourd’hui, le même esprit, qui animait Nemrod, agit dans les fils de la rébellion. Le Parlement européen a été bâti d’après la conception de la Tour de Babel et cherche à unifier les langues diverses parlées en Europe en « une voix », un seul gouvernement.

Mais D.ieu, prévoyant toujours le remède à la crise, un message d’espoir est apporté dans ce monde livré au paganisme par l’intermédiaire d’un homme choisi pour sa consécration au Créateur : Avraham. Sa vie a été consacrée à faire connaître le seul D.ieu unique, il est l’instigateur du monothéisme. Son père Téra’h, fabricant d’idoles, décide de partir en Canaan, probablement après la conquête de l’ancienne capitale chaldéenne Ur par Hammourabi. A cette époque plus de 5000 divinités étaient recensées, et la plus célèbre était le dieu lune, dont le croissant est toujours le symbole de l’Islam aujourd’hui.

L’appel d’Avraham marque un tournant dans l’histoire de l’humanité. Selon le Talmud, les deux premiers millénaires sont une période de chaos, suite au péché originel et ses conséquences. Meurtre et idolâtrie règnent sur la planète.

Puis la venue d’Avraham annonce la lumière qui revient : le nom de D.ieu est à nouveau proclamé et la promulgation de la Thora amène un souffle nouveau sur les hommes au travers d’Israël. Ce second millénaire se terminera avec l’exil de la nation d’Israël et la destruction en l’an 70 du Temple. Les deux milles ans suivant sont messianiques dans leur essence. Avec la création de l’état d’Israël en 1948, une nouvelle étape s’est annoncée, la Rédemption est en marche.

Dans la Haphtara, le prophète Isaïe parle de l’appel d’Israël comme lumière du monde et de son retour dans la terre que D.ieu lui a donnée. Nous sommes dans ces temps, difficiles certes, mais combien porteurs d’une grande espérance. Am Yisraël ‘haï !

 Orah Sofer, Guide touristique licenciée et certifiée à Ir David
Guide certifiée à l’Institut du Temple
 (972) 054-207313
www.visiterisrael.com

 

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël