Des dizaines de Palestiniens ont attaqué le tombeau de Joseph à Naplouse dans le nord de la Cisjordanie, ce vendredi matin avant une nouvelle journée de mobilisation à travers les Territoires palestiniens. Ils ont lancé des cocktails Molotov sur le site, lieu de pèlerinage pour les juifs religieux et, déjà, source de vives tensions entre Israéliens et Palestiniens.

Le tombeau de Joseph est un lieu de pèlerinage religieux pour les juifs et plus particulièrement pour les juifs orthodoxes. C’est un petit édifice d’architecture islamique situé à Naplouse en Cisjordannie occupée. Dans la Bible, Joseph est l’un des douze fils de Jacob et de Rachel. Vendu par ses frères jaloux et conduit en Égypte, où il est devenu notable, il aurait été enterré bien après sa mort à Naplouse. Ce que contestent d’ailleurs certains historiens, pour qui le tombeau est celui d’un religieux musulman.

Le tombeau de Joseph, est vénéré par les juifs religieux. Selon les accords d’Oslo sur l’autonomie palestinienne de 1993, le site devait rester sous contrôle israélien. Le monument fait partie du patrimoine juif, ce qui l’inclut parmi les sites ouverts aux Israéliens, bien que situé en zone palestinienne.

Un lieu très sensible

Le tombeau de Joseph est régulièrement attaqué parce que c’est un symbole juif au milieu de la Cisjordanie occupée. Il a été depuis saccagé à plusieurs reprises par les Palestiniens. En 2011, des croix gammées ont été peintes sur les murs du site. Un juif orthodoxe a été abattu par un policer palestinien en 2011 alors qu’il tentait de s’approcher du tombeau.
Les ultra-orthodoxes et des nationalistes religieux juifs tentent régulièrement de s’y rendre sans autorisation, malgré les tensions avec les Palestiniens vivant tout près du site. Le tombeau est au cœur de la ville palestinienne. Pour l’instant, le tombeau est uniquement accessible une nuit par mois, furtivement  et sous escorte militaire.
La liste d’attente des juifs qui demandent à faire le pèlerinage sur cette tombe est longue de milliers de personnes.
L’ONU condamne cet incendie ainsi que les violences répétées sur ce lieu saint.

Laisser un commentaire