Une pénurie de viande et de poulet pourrait se faire sentir  dans les prochains jours si les vétérinaires se mettent en grève comme prévu. Tous les producteurs de viandes et volailles en Israël sont tenus d’avoir leurs  installations  inspectées par des vétérinaires du ministère de l’agriculture  plusieurs fois par semaine.

Sans ces inspections, aucune nourriture « live » – viande, poulet ou poisson – ne peut être vendue légalement.

Le ministère de l’Agriculture a émis des avertissements en cas de grève. Cela pourrait conduire à une grave pénurie de produits alimentaires frais en Israël. Les supermarchés pourraient voir leur vente de volailles fraîches réduites de 25%, les grossistes pourraient distribuer des produits congelés préalablement préparés, sans compter la hausse des prix.
Outre la grève, cette situation pourrait conduire à plus de maladie, voire a une épidémie parmi les animaux vivants, puisque les vétérinaires refusent de traiter les animaux ou d’intervenir s’ils sont malades.

source : (Arutz Sheva)

Laisser un commentaire