Il est de coutume, une fois son service militaire terminé et des années dédiées à protéger le pays, de voyager à travers le monde. C’était le rêve du sergent-chef Matan Gotlib. Il est tombé pendant l’Opération Bordure Protectrice, trois mois seulement avant de pouvoir le réaliser. Ses camarades ont cependant tenu à parcourir le monde pour honorer sa mémoire.

Matan-Gotlib-e1406750444318

Le sergent-chef Matan Gotlib était un combattant dans l’unité d’élite Maglan. Pendant l’Opération Bordure Protectrice, Matan et deux autres soldats ont été tués dans l’explosion d’un immeuble piégé. Après sa mort, les amis et la famille de Matan ont trouvé une idée originale pour réaliser son dernier rêve : parcourir le monde. Ils ont créé un sticker, et ont décidé de le coller dans tous les lieux qu’ils visiteraient.

Les mots sur le sticker, « Peace ya man », ont été écrits par Matan à la fin d’un message envoyé à un ami pendant l’Opération. Cet ami en question, un combattant de la Brigade Parachutiste qui a aussi combattu à Gaza, n’a pu lire ce message qu’après que Matan ait été tué.

Un sticker à la mémoire du sergent-chef Matan Gotlib au Canada
« Matan adorait voyager, il a d’ailleurs été à beaucoup d’endroits. Il prévoyait de se rendre dans de nouvelles destinations. C’est pourquoi ses amis ont créé ce projet, afin de lui rendre hommage et l’emmener avec nous, ce qu’il aurait adoré faire”, explique Adi Marziano, un de ses amis qui a voyagé en Afrique.

Un par un, les amis de Matan ont commencé leurs voyages, en emportant avec eux les stickers honorant Matan, et ils ont placé ceux-ci presque partout dans le monde.

Matan nous a quitté il y a maintenant 8 mois, et est survécu par une famille aimante

et des amis qui pensent à lui chaque jour. Que sa mémoire soit une bénédiction.rmamata
matannieve

Laisser un commentaire