Haim Korsia, Grand Rabbin de France, revient sur la résolution de l’UNESCO, l’annulation du concert de Black M et l’éventualité nomination d’une femme rabbin à la tête du consistoire dans Paris/Jaffa présenté par Paul Amar – 15/05/2016

Haim Korsia, Grand Rabbin de France, était l’invité de Paul Amar dans Paris/Jaffa

Paul Amar revient avec Haim Korsia, Grand Rabbin de France sur la résolution adoptée par l’Unesco au mois d’avril, et soutenue notamment par la France, concernant l' »absence » de tout lien historique entre les Juifs et le mont du Temple (esplanade des Mosquées pour les Musulmans).

Le Conseil exécutif de l’Unesco a adopté le mois dernier à Paris une résolution fixant qu’il n’y a aucun lien religieux entre le peuple juif et le Mont du Temple ainsi que le Mur occidental.

« J’ai dénoncé cette résolution d’abord parce que je me rendais compte que cette question heurtait l’ensemble de la communauté juive mais était complètement ignorée de la population nationale », a déclaré Korsia.

« Je trouvais fondamental de casser ce mur d’indifférence et d’entraîner dans ce combat pour la vérité tous nos concitoyens qui veulent simplement que les faits soient les faits et qui n’acceptent pas qu’on réécrive une histoire dans laquelle l’islam serait la seule religion rattachée à Jérusalem », a-t-il ajouté.

« L’Unesco n’a jamais été un modèle de pondération ni de défense de la vérité », a-t-il dénoncé.

Le président français François Hollande a désigné le soutien de la France comme un « malentendu », a rapporté samedi le quotidien israélien Haaretz.

De même, le Premier ministre français Manuel Valls avait regretté la semaine dernière le vote de la France en faveur de cette résolution qui contient selon lui « des formulations malheureuses et maladroites » qui auraient dû être « évitées ».

« On voit bien les réactions du gouvernement français qui a signé en faveur de cette résolution, alors qu’au final le président est contre, le Premier ministre est contre, le ministre des Affaires étrangères est contre, le ministre de l’Intérieur est contre, alors qui a signé? » s’est interrogé Korsia.

« Ce n’est pas parce que l’Unesco fait des choses assez remarquables comme la mise en avant de la journée du 27 janvier à la mémoire de la Shoah, qu’on doit passer sur tout le reste », a-t-il estimé.

« Il faut que la France porte une motion à la prochaine réunion de l’Unesco, pour rappeler les racines profondément juive et chrétienne de Jérusalem », a-t-il conclu.

http://www.i24news.tv/fr/actu/international/113425-160515-l-unesco-n-a-jamais-ete-un-modele-de-defense-de-la-verite-korsia

Laisser un commentaire