Prudence, prudence ! un accident au skatepark d'Ashdod cet après-midiArticle Précédent
La municipalité invite les résidents a fréquenter de nouveau les commerces du centre villeArticle Suivant

Applications pratiques – Maîtres et élèves (4/4)

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article

Dedier une halakha - Bandeau

#Chavoua_Tov

Lachon Hara – Applications pratiques

Blesser un élève

Enfin, le maître doit avoir grand soin de ne pas blesser inutilement son élève. La halakha permet au maitre de châtier l’élève pour l’éduquer et, au besoin, de l’humilier si c’est pour le bien de l’élève (Les Sages défendent cependant de frapper un enfant plus âgé car cela pourrait l’inciter à frapper en retour). De nos jours, le châtiment corporel (même chez les jeunes enfants) risque d’engendrer la violence plutôt que la discipline, et il convient de bien peser ses gestes. Les affronts verbaux de l’enseignant peuvent avoir des effets regrettables et vouer à l’échec tous ses efforts d’inculquer à ses élèves la valeur de la chemirat halachon.

Toutes les fois que les informations qu’il transmet au sujet de l’élève peuvent entraîner des sanctions corporelles ou de la gêne pour celui-ci, le maître n’est autorisé à parler que si ces sanctions sont nécessaires pour l’éducation de l’élève et ses progrès. Comme nous l’avons étudié, le maître doit également songer aux conséquences à long terme des propos qu’il tient ou écrit sur ses élèves.

 

©LaQuotiHalakhique

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Macabi
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël